La Chine renforce la coopération en matière de pêche avec les pays africains dans le cadre de "la Ceinture et la Route"

xinhua 2018-09-04 15:25:18
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

L'Afrique est la première région avec qui la Chine a entamé une coopération dans le domaine de la pêche hauturière. En mars 1985, la première flotte de pêche hauturière composée de 13 navires venus de Chine s'est rendue en Afrique de l'Ouest pour commencer une coopération entre la Chine et l'Afrique dans le secteur de la pêche.
Au cours des 30 dernières années, la Chine et les pays africains ont renforcé la coopération sur la base des principes de bénéfices mutuels et de coopération gagnant-gagnant. L'Afrique est devenue l'une des régions les plus importantes pour la Chine en matière de coopération dans la pêche hauturière.
Après le lancement de l'initiative "la Ceinture et la Route" en 2013, la coopération sino-africaine en termes de pêche hauturière est devenue un domaine prioritaire et une tâche clé pour la construction de la Route de la soie maritime du 21e siècle.
La Chine est un des pays les plus importants dans l'industrie maritime et le secteur de la pêche et possède un littoral de 18.000 km et un littoral insulaire de 14.000 km. En 2017, la production totale de produits aquatiques de la Chine a atteint 69,38 millions de tonnes, plaçant le pays au premier rang mondial pour la 27e année consécutive. Ses produits aquatiques représentent environ 62% du total mondial, et plus de 14 millions d'employés travaillent dans le secteur, soit près d'un quart du total dans le monde.
La Chine a coopéré à ce jour avec près de 20 pays africains dans le domaine de la pêche, et cette collaboration a impliqué plus de 500 navires de pêche et débouché sur une production annuelle d'environ 300.000 tonnes. Le développement de la pêche hauturière de la Chine en Afrique a enrichi l'offre de produits aquatiques, approfondi les échanges amicaux entre les peuples chinois et africains et joué un rôle important dans la promotion du bien-être des peuples africains et du développement économique et social.
L'initiative "la Ceinture et la Route" a offert de nouvelles opportunités à l'industrie maritime et au secteur de la pêche en Chine. L'initiative a créé une bonne atmosphère internationale et des conditions bénéfiques pour la transformation et la modernisation de l'industrie de la pêche.
Dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", comment promouvoir l'étendue et la profondeur de la coopération internationale dans l'industrie maritime et le secteur de la pêche ?
Tout d'abord, il est nécessaire d'organiser de manière scientifique la coopération internationale en matière de pêche dans les pays situés le long de "la Ceinture et la Route", conformément aux conditions spéciales des principales zones de production et des principales zones de pêche pour l'exportation.
Deuxièmement, il convient d'optimiser la structure de l'industrie maritime et du secteur de la pêche en Chine et de renforcer la coopération intersectorielle dans les pays le long de "la Ceinture et la Route".
Troisièmement, il faut adapter la structure des produits aquatiques de la Chine et promouvoir la complémentarité du commerce international parmi les pays le long de "la Ceinture et la Route".
Enfin, il est nécessaire de renforcer la recherche sur la coopération en matière de pêche avec les pays concernés et de fournir une garantie pour le capital risque.
Dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", la Chine continuera d'approfondir la coopération bilatérale dans le domaine de la pêche avec les pays africains concernés, sur la base des principes de bénéfices mutuels et de coopération gagnant-gagnant.

Partager

Articles les plus lus