La Chine renforce sa sécurité alimentaire

2018-08-21 17:41:09
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La Chine a mis l’accent ces dernières années sur le développement d’une industrie céréalière. Des marques et des entreprises de céréales réputées se sont formées pour stimuler la montée en gamme de la consommation et la transformation de l’industrie.

La ville de Wuchang dans la province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine, est connue pour son riz de qualité. 121 000 tonnes de riz sont produits chaque année sur ses 157 000 hectares de champs rizicoles.

Culture à grande échelle, irrigation par aspersion par hélicoptère, surveillance visuelle 24/24h, validation des droits de propriété et d’utilisation des terres arables, traçabilité de tous les produits… Ces dernières années, l’innovation des technologies et des idées améliore sans cesse l’image et la réputation du riz de Wuchang. Selon Yi Yanchen, directeur du Bureau des céréales de Wuchang, la ville a déployé des efforts pour répondre aux besoins des consommateurs : « L’Internet des objets couvre toute la ville de Wuchang. Nous avons maintenant des coopératives d’entreprises, et certaines personnes possèdent même leurs systèmes « Internet+ base de production ». Cela favorise la montée en gamme de l’agriculture à Wuchang. Je suis persuadé que l’agriculture digitale sera courante dans notre ville dans quelques années. Le mode de vente se transformera en consommation visualisée et en vente sur mesure. Nous développons un projet nommé « J’ai une terre à Wuchang ». La production est surveillée 24/24h, et est conforme aux critères exigés par les consommateurs pour assurer la qualité. »

Par ailleurs, la ville de Wuchang supporte les entreprises pionnières de transformation, telles que Qiaofu Dayuan et Wumi Changxiang. A travers le rallongement de la chaîne industrielle du riz, un mode « biologie+ agriculture+ tourisme » a été développé. Les trois secteurs se développent ensemble. Selon le vice-directeur de Qiaofu Dayuan, Li Zhiyu, ils permettent d’augmenter encore la valeur ajoutée du riz. « Nous produisons de l’huile de riz comme produit de transformation poussée. Il s’agit de pressurer les produits secondaires de la transformation du riz. C’est de plus en plus populaire sur le marché. Nous allons faire des recherches sur les masques de beauté, car les produits secondaires du riz sont nutritifs. Et les boulettes de riz peuvent être transformées en aliments frits. »

Le riz de Wuchang est juste un exemple. Ces dernières années, les différentes régions chinoises développent leurs propres atouts géographiques pour former des marques de céréales telles que le millet du Shanxi, le riz du Ningxia, les céréales et l’huile de Jingchu. On écoute Jia Qian, le directeur du Centre national des transactions des céréales : « La création des marques, la montée en gamme de l’industrie et l’amélioration de la qualité et de l’efficacité selon les conditions locales stimulent non seulement la production des céréales, et augmentent le revenu des agriculteurs, mais favorisent aussi la transformation de la consommation de céréales et fournissent plus de produits bios de qualité aux consommateurs. C’est un moyen efficace pour promouvoir la réforme du côté de l’offre des céréales. »

A la fin 2017, 22 000 entreprises chinoises du secteur céréalier avaient une valeur totale de production de 2 900 milliards de yuans. 8 provinces chinoises totalisent plus de 100 milliards de yuans de chiffre d’affaires, dont 400 milliards de yuans pour le Shandong, et plus de 200 milliards de yuans pour l’Anhui, le Jiangsu, le Hubei, et le Guangdong.

Zhang Wufeng, directeur de l’Administration nationale des Réserves de céréales et des Ressources stratégiques, a révélé le 20 août que la Chine allait optimiser la chaîne industrielle des céréales pour réaliser un développement de qualité. « Depuis la réforme et l’ouverture commencées il y a quarante ans, la production des céréales en Chine a fortement augmenté. La contradiction structurelle a remplacé la pénurie de l’offre. Cela demande un développement rapide de l’industrie alimentaire mais de qualité en même temps. Il faut accélérer l’optimisation de la chaîne industrielle de l’agriculture et augmenter la compétitivité afin de mieux répondre aux défis de tout genre et renforcer la sécurité alimentaire. »

La Chine stimule la transformation de l’augmentation de la production à l’amélioration de la qualité dans le secteur agricole. Il faut diversifier l’offre des céréales avec des produits bios, nutritifs et sains, et établir un mécanisme fluide et efficace des transactions des céréales.

Partager

Articles les plus lus