Pourquoi la France domine-t-elle le football, mais peine à s'imposer sur le marché automobile chinois ?

xinhua 2018-07-19 14:42:40
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le 15 juillet, l'équipe de France de football a battu la Croatie 4 à 2 pour remporter la Coupe du monde 2018 à Moscou. Les Bleus ont ainsi soulevé ce trophée pour la deuxième fois en vingt ans. Le président français, Emmanuel Macron, était présent pour encourager son équipe.
En réalité, le président français agite le drapeau national non seulement pour le football français, mais aussi pour les voitures de l'Hexagone. De la DS7 à l'ensemble des voitures françaises, tous les présidents français sont les porte-paroles des voitures de leur pays. Mais pourquoi la France est-elle devenue le roi sur le terrain de football, mais ne réussit pas sur le marché automobile chinois ?
Selon les statistiques, au premier semestre de cette année, les ventes totales en Chine des quatre marques françaises Citroën, Peugeot, Renault et DS ont respectivement atteint 69.098, 88.629, 37.036 et 2.092 unités. La série DS, notamment vantée par Emmanuel Macron, a connu une chute de ses ventes de 33,27% par rapport à l'année dernière, et en juin, une seule unité DS5 a été vendue.
Selon l'Association chinoise des véhicules de tourisme, parmi les 94 marques automobiles produites et vendues en Chine, les ventes totales au premier semestre de Citroën, Peugeot, Renault et DS occupent respectivement les 37e, 31e, 47e et 84e places.
Pourquoi les voitures françaises se vendent-elles si mal sur le marché chinois ?
Tout d'abord, il faut reconnaître les avantages des voitures françaises. Les constructeurs de l'Hexagone ont remporté à plusieurs reprises des courses dans trois grandes compétitions automobiles mondiales, le WRC, le Mans et la F1, ce qui prouve leurs bonnes performances.
Cependant, le succès sur le marché ne dépend pas uniquement des performances. Il repose aussi sur les préférences des consommateurs, et ces derniers considèrent une variété de facteurs, tels que le design, l'espace intérieur et la configuration des voitures.
Les voitures françaises ne se vendent pas bien en Chine, principalement car elles ne suivent pas les préférences des consommateurs chinois. Le design de ces voitures représente le "romantisme français", mais ne répond pas aux demandes des consommateurs chinois.
En termes de configuration, les consommateurs chinois préfèrent les moteurs turbocompressés, mais les voitures françaises sont en retard pour introduire des moteurs à turbine. Les Chinois aiment en outre les grandes voitures avec plus d'espace, alors que les voitures françaises insistent sur un design compact. Ils préfèrent aussi la suspension indépendante, tandis que les voitures françaises insistent sur la suspension par poutre de torsion. En bref, les voitures françaises se vendent mal en Chine, car elles ne s'adaptent pas aux préférences des consommateurs locaux.

Partager

Articles les plus lus