Presse américaine : 9 CSC avec la Coupe du monde, les Etats-Unis ont marqué le 10e

xinhua 2018-07-11 22:11:02
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

« On a eu 9 CSC avec cette Coupe du monde, un record dans l’histoire du football…Les Etats-Unis, bien qu’ils soient absents du Mondial, viennent de marquer le 10e CSC ! » C’est en ces termes que Derek Tompson, rédacteur de The Atlantic a commenté les mesures protectionnistes de son pays. « 87% des sociétés fabricants des ordinateurs qui sont touchées par les droits douaniers ne sont pas chinoises, ce sont des sociétés américaines », « Sur les 30 régions américaines touchées par les droits douaniers chinois sur le soja, 25 ont voté pour Trump. C’est de l’auto sabotage ! Nous sommes en train de sanctionner les Chinois en imposant des taxes contre nous-même ».

a expliqué Tompson qui s’exprimait au cours d’un débat télévisé.


C’est avec inquiétude que la presse américaine suit les conflits commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis. Des analystes soutiennent que la guerre commerciale aura des retombées sur les élections à mi-parcours prévues en novembre. Si Donald Trump poursuit avec son approche de conflit, il devra s’attendre à des conséquences dues à la pression venant des électeurs et du camp des Républicains.


Interrogé par NBC, Asa Hutchison, gouverneur républicain de l’Arkansas a souligné que les 25% de droits douaniers chinois sur le soja américain réduiront de 2/3 les revenus que son Etat aurait dû obtenir dans l’exportation du soja. « Nous dépendons du marché étranger, surtout des produits agricoles. Nous sommes atteints non seulement par les taxes douanières américaines, mais aussi par les taxes que les autres imposent en contre-mesure », a précisé Hutchison.


Le protectionnisme de Washington a suscité de la polémique également dans les pays scandinaves. Le ministre finlandais du Commerce extérieur et du Développement a qualifié de « insoutenable », l’argument de la « menace à la sécurité territoriale » avancé par les Etats-Unis pour justifier sa nouvelle tarification douanière sur l’acier et l’aluminium européens. 


Le Danemark enregistre des pertes plus importantes que la Finlande : en dehors de l’acier et l’aluminium, ce pays scandinave est aussi un grand fournisseur de pièces détachées automobiles. L’association danoise des industries estime à 30 millions de dollars les pertes que le Danemark subira sur ses exportations.

Partager

Articles les plus lus