Xi Jinping préside un entretien restreint lors du Sommet de Qingdao de l’Organisation de Coopération de Shanghai-French

Xi Jinping préside un entretien restreint lors du Sommet de Qingdao de l’Organisation de Coopération de Shanghai

RCI 2018-06-10 16:08:18
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

A l’occasion du 18e Sommet de l’OCS, un entretien restreint entre les chefs d’Etat des pays membres de l’OCS s’est tenu le 10 juin au Centre de conférence international de Qingdao. Le président chinois Xi Jinping a présidé cet entretien auquel ont participé plusieurs chefs d’Etat. Lors de cet entretien, les dirigeants des Etats membres de l’OCS ont échangé leurs points de vue sur le développement de l’OCS ainsi que des problèmes internationaux et régionaux importants.

A propos du développement de l’OCS, Monsieur Xi a avancé quatre propositions en la matière :

Premièrement, faire valoir l’Esprit de Shanghai et renforcer la solidarité. Il nous faut tenir à l’esprit la confiance mutuelle, les bénéfices réciproques, l’égalité, la concertation, le respect de la diversité des civilisations et le développement commun pour transformer la potentialité et l’opportunité offertes par l’élargissement de l’OCS en résultats tangibles.

Deuxièmement, faire avancer la coopération sécuritaire et relever les défis la main dans la main. Il nous faut respecter le concept de sécurité commun, inclusif, coopératif et durable pour faire face aux problèmes de sécurité traditionnels et non-conventionnels, combattre le terrorisme, le sécessionnisme et l’extrémisme et préserver la paix, la sécurité et la stabilité régionales.

Troisièmement, renforcer la coopération pragmatique et réaliser un développement commun. Il nous faut faire de grandes avancées dans la coordination industrielle, l’intégration des marchés et les échanges techniques. En se basant sur le principe dit « concertation, synergie et partage », nous procédons à une coopération élargie sur l’interconnectivité, la construction des infrastructures et des zones industrielles et l’innovation technologique pour partager les potentialités de développement en Eurasie. Il faut faire entendre la même voix pour soutenir la libéralisation et la facilitation du commerce, et favoriser le système mondial du commerce multilatéral.

Quatrièmement, faire rayonner l’influence positive et assumer la responsabilité internationale. Il nous faut défendre fermement l’ordre et le système internationaux ayant comme objectif et principe la Charte des Nations Unies pour promouvoir l’établissement d’un nouveau type de relations internationales caractérisé par le respect mutuel, la justice, l’équité et la coopération gagnant-gagnant. Il faut résoudre les dossiers brûlants par les moyens politiques et diplomatiques.

Partager

Articles les plus lus