《Nous n’avons aucune raison de ne pas parfaire notre travail》—interview avec Du Liqun, infirmière en chef dans le service de Sida à l’hôpital populaire numéro 4 de la ville de Nanning

2017-10-13 16:33:03
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

《Nous n’avons aucune raison de ne pas parfaire notre travail》—interview avec Du Liqun, infirmière en chef dans le service de Sida à l’hôpital populaire numéro 4 de la ville de Nanning

Du Liqun est infirmière en chef dans le service de Sida à l'hôpital populaire numéro 4 de la ville de Nanning dans la région autonome des zhuangs au Guangxi. Cette femme d'ethnie Zhuang qui a été reçue deux fois par le secrétaire général Xi Jinping a reçu une attention extraordinaire pour son simple travail au sein de la filière soignante. Du Liqun affirme que Monsieur Xi accorde une très grande importance tant à l'unité nationale qu'au contrôle du VIH/sida. Reportage de notre correspondant :

Du Liqun, âgée de 52 ans, travaille dans la filière soignante à l'hôpital populaire numéro 4 de la ville de Nanning depuis l'obtention de son diplôme à l'école supérieure spécialisée. En 2005, elle a postulé à un poste d'infirmier en chef et formé la première équipe soignante dans le domaine du VIH/sida au Guangxi. Elle a désormais vaincu sa frayeur et cherche à trouver des solutions médicales pour bien soigner les personnes atteintes du VIH/sida. De plus, elle a inventé des mesures préventives contre le VIH/sida pour les infirmiers. La médaille Bethune (une décoration honorifique suprême dans le système de santé en Chine) lui a été attribuée en décembre 2012 pour son travail extraordinaire. Et le Prix Nightingale (une décoration honorifique suprême dans le domaine des soins infirmiers à l'échelle internationale) lui a été décerné le 23 septembre 2015.

Quelques jours après son obtention du Prix Nightingale, sur invitation du secrétaire général Xi Jinping, Du Liqun ainsi que 12 autres représentants de l'unité des ethnies, venant des cinq régions autonomes, soit la Mongolie intérieure, le Guangxi, le Tibet, le Ningxia et le Xinjiang, ont assisté aux activités festives de la Fête nationale à Beijing. Le secrétaire général Xi Jinping ont reçu ces 13 représentants le 30 septembre. Du Linqun a été très impressionnée par cette rencontre:

 《Le secrétaire général nous a serré la main les uns après les autres. Il m'a demandé d'où je venais, à quelle ethnie j'appartenais et quel était mon métier. Je l'ai remercié d'abord de sa sollicitude envers nous et ai esperé qu'il viendrait un jour dans notre belle province du Guangxi. Il m'a répondu oui, d'accord. Chacune de ses questions et chacune de ses réponses exprimait sa grande gentillesse.》

Du Liqun a été très touchée quand le secrétaire général a parlé de l'importance de l’unité des ethnies:

《Selon le secrétaire général Xi, la nation chinoise est une grande famille et les 56 ethnies sont des membres égaux dans cette famille. L'unité des ethnies est vitale pour les peuples multiethniques. Des compatriotes multiethniques doivent s'entraider, étroitement solidaires les uns des autres, pour sauvegarder ensemble l'unité des ethnies et l'unité nationale. Cette rencontre avec monsieur Xi m'a beaucoup impressionnée. Auparavant, nous savions que nous faisions bien notre travail, mais nous ignorions son influence sur la question ethnique. Après cette rencontre, j'ai compris que notre travail jouait un rôle primordial dans le développement des régions peuplées d'ethnies minoritaires.》

Du Liqun attache désormais de l'importance à la préservation de l'unité des ethnies dans son travail. Selon elle, à l'hôpital populaire numéro 4 de la ville de Nanning, les minorités ethniques atteintes du sida dépassent plus de la moitié. Elle veille à la communication avec son équipe, au respect des mœurs des minorités ethniques et à la rectification des mauvaises habitudes des malades. Son service a fondé un groupe wechat appelé《l'ange dévoué》pour informer les patients des consignes à observer. L'année dernière, elle a pris l'initiative de former deux corps de soignants volontaires afin de diffuser, pendant son temps libre, des informations sur la prévention de la transmission du VIH/sida et l'importance de la lutte contre la drogue. En tant que base de formation dans le domaine de la prévention et du contrôle des risques du sida, l'hôpital populaire numéro 4 de la ville de Nanning a formé les membres du personnel médical et paramédical, toutes ethnies confondues, venant de plus de 100 stands de traitement contre le VIH/sida dans le Guangxi.

12MoreTotal 2 pagesNext

Share

Articles les plus lus