La Chine et le Burkina Faso conviennent d'ouvrir un nouveau chapitre de la coopération amicale bilatérale

2018-09-01 19:50:59
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La Chine et le Burkina Faso conviennent d'ouvrir un nouveau chapitre de la coopération amicale bilatérale

Le président chinois Xi Jinping s'est entretenu, vendredi à Beijing, avec le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré et les deux dirigeants ont convenu d'ouvrir un nouveau chapitre de la coopération amicale bilatérale sur la base du rétablissement des relations diplomatiques.


M. Kaboré, en visite d'Etat en Chine, participera au Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) qui se tiendra les 3 et 4 septembre.


La première participation du Burkina Faso au forum revêt une grande importance pour le développement des relations de la Chine avec non seulement le Burkina Faso, mais aussi l'Afrique, a déclaré M. Xi, ajoutant que la Chine appréciait hautement la détermination politique de M. Kaboré de rétablir les relations diplomatiques avec la Chine.


Les relations bilatérales entre les deux pays ont réalisé des progrès encourageants et ont pris un bon départ depuis la reprise des relations diplomatiques entre la Chine et le Burkina Faso il y a trois mois, a indiqué M. Xi.


La Chine planifiera et promouvra ses relations bilatérales dans une perspective stratégique et à long terme, et est disposée à renforcer continuellement la confiance politique mutuelle, à réaliser des échanges et un apprentissage mutuel, à promouvoir la coopération bilatérale dans divers domaines de manière globale et coordonnée, et à ouvrir un nouveau chapitre de la coopération amicale dans la nouvelle ère sur la base des principes d'égalité, de la confiance mutuelle et de la coopération gagnant-gagnant, a déclaré M. Xi.


La Chine soutient les efforts du Burkina Faso pour lutter contre le terrorisme et maintenir la stabilité dans le pays et dans la région, a poursuivi le président chinois.


M. Kaboré a, pour sa part, déclaré que le gouvernement du Burkina Faso reconnaissait qu'il n'y avait qu'une seule Chine dans le monde, et que le gouvernement de la République populaire de Chine était le seul gouvernement légal représentant l'ensemble de la Chine.


Le Burkina Faso apprécie hautement l'engagement de la Chine en faveur du multilatéralisme et de la coopération gagnant-gagnant dans les affaires internationales, a déclaré M. Kaboré.


Grâce à la grande préoccupation de la Chine concernant les revendications des populations africaines et au soutien apporté au développement de l'Afrique, le Burkina Faso a pris la décision de manière indépendante de rétablir ses relations diplomatiques avec la Chine et de renouer avec la famille de la coopération Afrique-Chine, ce qui correspond entièrement à la direction du développement futur du Burkina Faso, a expliqué M. Kaboré.


Selon lui, le Burkina Faso est satisfait de l'avancement rapide et des résultats positifs de la coopération bilatérale depuis le rétablissement des relations diplomatiques. Il a ajouté que le pays était prêt à apprendre des idées et des théories de la Chine sur le développement, à renforcer la confiance politique mutuelle et à approfondir la coopération pratique dans divers domaines.


Le Burkina Faso apprécie le leadership démontré par la Chine dans le cadre du FCSA et espère que le Sommet de Beijing du FCSA donnera un nouvel élan au développement des relations entre le Burkina Faso et la Chine et aux relations Afrique-Chine, a indiqué M. Kaboré.


Après l'entretien, les deux dirigeants ont assisté à la signature de documents de coopération.

Partager

Articles les plus lus