La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global-French

La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global

xinhua 2018-07-25 08:34:44
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global

La Chine et l'Afrique du Sud se sont engagées mardi à faire avancer leur amitié traditionnelle, et à faire progresser leur partenariat stratégique global dans la nouvelle ère. 
Au cours d'une rencontre entre le président chinois Xi Jinping et son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa à Prétoria, les deux dirigeants sont convenus de renforcer les échanges de haut niveau, d'approfondir la confiance politique mutuelle, d'harmoniser les stratégies de développement, de promouvoir la coopération pratique et d'intensifier les échanges entre les peuples, afin de permettre aux peuples des deux pays de mieux jouir des fruits de la coopération bilatérale.
M. Xi a fait l'éloge des importantes contributions de M. Ramaphosa à l'établissement des liens diplomatiques entre les deux pays et au développement de leurs relations bilatérales. 

La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global

Soulignant que la Chine et l'Afrique du Sud étaient toutes les deux de grands pays en voie de développement et des marchés émergents influents, M. Xi a indiqué que depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques il y a 20 ans, les deux parties étaient très engagées en faveur de la coopération mutuellement bénéfique et du développement commun, restaient côte à côte contre vents et marées, partageaient leurs peines et leurs joies, et entretenaient des relations "de camaraderie et de fraternité" basées sur une amitié sincère, une confiance mutuelle et des liens étroits. 
Il a rappelé que les relations entre la Chine et l'Afrique du Sud sont passées en quelques années d'un partenariat à un partenariat stratégique, puis à un partenariat stratégique global, et ont apporté des bénéfices tangibles aux peuples des deux pays. 
"A l'occasion du 20ème anniversaire de nos relations diplomatiques, la Chine est prête à travailler de concert avec l'Afrique du Sud pour que les deux nations se soutiennent mutuellement cette année dans l'organisation du sommet des BRICS à Johannesbourg et du sommet du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC) à Beijing, qu'elles s'appuient sur leur passé commun pour ouvrir une ère nouvelle, et qu'elles s'efforcent d'obtenir encore plus de résultats dans le cadre de leur partenariat stratégique global et apportent de nouveaux bénéfices à leurs peuples", a indiqué M. Xi. 

La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global

Soulignant que les relations entre la Chine et l'Afrique du Sud se trouvaient à un nouveau point de départ historique, le président chinois a proposé de concentrer leurs efforts sur plusieurs domaines pour faire progresser les relations bilatérales.
-- Les deux parties devraient tout d'abord renforcer leurs échanges de haut niveau, approfondir leur confiance politique mutuelle, se soutenir mutuellement dans leur droit à choisir de manière autonome une voie de développement adaptée à leur conjoncture nationale, continuer à se comprendre et à se soutenir l'une l'autre sur les questions relatives à leurs intérêts essentiels et à leurs principaux sujets de préoccupation respectifs, intensifier les échanges entre leurs gouvernements, leurs instances législatives et dans divers autres domaines, et approfondir les échanges et la coopération entre leurs partis politiques. 
-- Les deux parties devraient en outre renforcer leur coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" et du FOCAC, harmoniser leurs stratégies de développement, approfondir leurs échanges et leur coopération dans les nouveaux secteurs économiques et les industries montantes, et partager les opportunités de développement apportées par la quatrième révolution industrielle. La partie chinoise est disposée à promouvoir la coopération dans des domaines tels que la construction d'infrastructures, le commerce et les investissements, l'innovation scientifique et technologique, ou encore la finance, et à soutenir les efforts du gouvernement sud-africain pour développer l'économie, créer des emplois, améliorer les conditions de vie du peuple, et promouvoir des changements sociaux.
-- Les deux parties devraient ensuite renforcer leurs relations entre peuples, appliquer leur consensus en matière de facilitation des échanges de personnel et de renforcement des échanges culturels et éducatifs, et consolider leur coopération en matière de développement des ressources humaines et de tourisme. 
-- Les deux parties devraient également promouvoir leur coopération sécuritaire et judiciaire. La Chine est prête à renforcer sa coopération avec l'Afrique du Sud dans la consolidation des capacités judiciaires. 
-- Enfin, les deux parties devraient renforcer leur coordination dans des cadres multilatéraux, tels que l'ONU, le G20, les BRICS et les BASIC (Brésil, Afrique dy Sud, Inde et Chine), défendre ensemble le multilatéralisme, s'opposer à l'unilatéralisme et au protectionnisme, et promouvoir un ordre international plus juste et plus équitable.
M. Ramaphosa a pour sa part déclaré que les peuples sud-africain et chinois jouissaient de l'amitié traditionnelle, et que les deux pays ont constamment consolidé et développé leurs relations depuis l'établissement des relations diplomatiques il y a 20 ans.

La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global

Les relations sont allées au-delà de la portée bilatérale avec une importance stratégique, et les deux pays ont mené une coopération fructueuse aux niveaux régional et multilatéral, a-t-il indiqué, notant que les relations amicales exceptionnelles ont apporté des bénéfices substantiels aux peuples des deux pays.
Selon le président sud-africain, il est dans l'intérêt fondamental et à long terme pour l'Afrique du Sud de continuer à renforcer la confiance mutuelle politique, à élargir la coopération pratique, à renforcer les échanges scientifique et technologique avec la Chine, ainsi que les échanges entre les peuples des deux pays, et à promouvoir leur partenariat stratégique global.
Il a réaffirmé que l'Afrique du Sud continuerait à adhérer fermement à la politique d'une seule Chine, à promouvoir la coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", à accroître la communication et la coordination avec la Chine sur les principales questions internationales et régionales, à s'opposer à l'unilatéralisme, à promouvoir le multilatéralisme et à protéger les intérêts communs des pays en voie de développement.
Evoquant le dixième sommet des BRICS, qui se tiendra à Johannesburg de mercredi à vendredi, le président chinois a noté qu'il s'agirait du premier sommet dans la deuxième décennie d'or de la coopération des BRICS et qu'il revêtirait une importance particulière.
Les BRICS regroupent les cinq principales économies émergentes du monde : le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.
"Nous devons garder à l'esprit la vision d'ensemble de la coopération des BRICS, consolider de manière constante notre partenariat stratégique, faire entendre haut et fort notre soutien au multilatéralisme, et construire conjointement une économie mondiale ouverte", a affirmé M. Xi, s'engageant à soutenir et à coordonner avec l'Afrique du Sud pour un sommet des BRICS réussi.

La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global

MM. Xi et Ramaphosa co-présideront le sommet du FOCAC qui aura lieu en septembre prochain à Beijing. Saluant la contribution apportée par l'Afrique du Sud, en tant que co-président du Forum, à l'institutionnalisation du FOCAC et à la coopération amicale entre la Chine et l'Afrique, M. Xi a indiqué que la Chine espérait discuter avec les pays africains des projets visant à promouvoir la coopération amicale sino-africaine dans la nouvelle ère et à construire ensemble une communauté de destin plus étroite pour la Chine et l'Afrique. 
"C'est le choix ferme et à long terme de la Chine de renforcer la solidarité et la coopération avec les pays africains", a-t-il souligné.
M. Ramaphosa a exprimé sa gratitude pour le soutien apporté par la Chine au dixième sommet des BRICS à Johannesburg. Il a dit à M. Xi qu'il avait hâte de participer au sommet du FOCAC à Beijing et était prêt à coordonner avec la Chine pour assurer le succès des deux grands événements.
A la suite de leur entretien, les deux chefs d'Etat ont assisté à la signature d'une série de documents de coopération bilatérale et ont rencontré la presse.
M. Ramaphosa a organisé une grande cérémonie de bienvenue à l'intention de M. Xi avant leur entretien.
M. Xi est arrivé à Pretoria lundi pour entamer sa troisième visite d'Etat dans la "nation arc-en-ciel".
L'Afrique du Sud est la quatrième étape du périple du président Xi dans cinq pays, qui l'a déjà conduit aux Emirats arabes unis, au Sénégal et au Rwanda. Il fera escale et mènera une visite à l'île Maurice, avant de rentrer en Chine.

La Chine et l'Afrique du Sud s'engagent à faire progresser leur amitié traditionnelle et leur partenariat stratégique global


Partager

Articles les plus lus