Xi Jinping et sa mère

RCI 2018-05-14 01:46:01
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Xi Jinping et sa mère

Sur la bibliothèque de Xi Jinping, une photo qui immortalise un moment de douceur : le chef de l’Etat chinois en promenade avec sa mère, Mme Qi Xin. Le fils tenait la main de sa mère.

Fils attentif, Xi Jinping a un grand sens de famille.

Le souci de Maman

« Le cœur de maman »

Les parents de Xi Jinping étaient tous cadres du PCC depuis de longues années. Son père, Xi Zhongxun, a été victime de l’injustice depuis 1962. Sa mère, Qi Xin a été envoyée travailler dans une ferme du Henan, elle gardait avec elle le cadet de la famille, Xi Yuanping. Ses deux grandes sœurs ont été exilées dans des « Corps de travail » paramilitaires, Xi Jinping lui-même a dû aller travailler dans la campagne de la province du Shaanxi.

La famille était divisée. Les enfants arrachés de leur mère. Elle pensait à son fils qui devait affronter l’âpreté de la vie rurale au Nord du Shaanxi. Elle a confectionné elle-même une trousse de couture pour Xi Jinping, sur laquelle elle a brodé trois caractères avec du fil rouge : « Le cœur de maman ».

Xi Jinping et sa mère

Le coeur de maman

Lors d’une soirée célébrant la Fête du Printemps en 2015, Xi Jinping a récité avec beaucoup d’émotion Le Chant du voyageur, un poème de Meng Jiao, grand poète de l’époque des Tang : « Les fins fils dans les mains tendres de la mère, vont faire la veste que le fils va porter dans son voyage. Elle coud et recoud, de peur que son fils ne revienne. »

Xi Jinping n’a pas déçu sa mère. A Liangjiahe, il a fait toutes sortes de travail : cultiver les champs, transporter le charbon, construire la barrière, chercher du fumier...Il a connu toutes les difficultés de la vie rurale. Durant 7 ans à la campagne, il a noué de profondes amitiés avec les paysans. En 1975, Xi Jinping a été admis à l’Université Qinghua. Le jour de son départ, tout le village est venu lui dire au revoir. Beaucoup ont pleuré.

Avant de partir, Xi Jinping a donné la trousse de couture avec « le cœur de maman » à son voisin Zhang Weipang. « Je m’en vais, mais je laisse mon cœur », a-t-il dit.

Les enseignements de la mère

Sois un patriote loyal

Xi Jinping est profondément conscient de l’importance de l’éducation que l’enfant reçoit de la famille. Avec ce qu’il a observé et appris dans la famille depuis son bas âge, il a pu cultiver un grand sens de responsabilité envers le pays.

Il se rappelle souvent de ses jours passés auprès de sa mère. Dans son récit autobiographique Ma passion pour la littérature, il raconte que lorsqu’il avait entre 5 ou 6 ans, sa mère travaillait à l’Ecole centrale du Parti. Sur son chemin pour aller travailler, il y avait une grande librairie. « J’étais fainéant et ne voulait pas marcher. Ma mère me portait au dos, m’emmenait à la librairie pour acheter des bandes dessinées sur l’histoire de Yue Fei. » De retour à la maison, la mère lui racontait l’histoire de ce grand héro : Pour lui enseigner le patriotisme, la mère de Yue Fei lui a tatoué sur son dos 4 caractères : Jing Zhong Bao Guo, signifiant « Sois un patriote loyal ».

« J’ai dit : mais ça doit faire super mal ! Ma mère répondait : Oui ça fait mal, mais comme cela il ne va jamais l’oublier. » Un patriote loyal, c’est ce que Xi Jinping voulait devenir, et c’est devenu sa conviction.

Xi Jinping et sa mère

Xi Zhongxun et ses deux fils Xi Yuanping et Xi Jinping en 1958

Les conseils de la mère

Etre strict envers soi-même

Qi Xin accorde une très grande importance à l’éducation familiale de Xi Jinping. Lors que Xi Jinping a commencé à occuper des postes de responsables, elle lui écrivait souvent pour lui rappeler que plus son poste était important, plus il devait veiller strictement sur son propre comportement.

Elle a organisé des réunions de famille pour demander aux autres enfants de ne pas entreprendre d'activité commerciale dans les secteurs gérés par Xi Jinping.

Fidèle aux enseignements de ses parents, Xi Jinping est sévère avec ses proches. En tant que cadre dirigeant, Xi interdit à tous ses proches de faire du commerce là où il exerce sa fonction, ou de chercher des facilités en profitant de son influence. Quand Xi Jinping travaillait dans la province du Fujian, du Zhejiang et à Shanghai, il a toujours déclaré ouvertement que personne ne pouvait chercher des intérêts personnels en son nom. Il a invité le public à le surveiller.

Xi Jinping et sa mère

La famille de Xi Jinping

La compréhension de la mère

Bien faire son travail est la meilleure façon d'aimer sa mère

Xi Jinping est un fils attentif. S’il a un peu de temps libre, il va manger avec elle, et se promène avec elle la main dans la main. Mais en tant que dirigeant, il a rarement la possibilité de retrouver sa mère lors des fêtes.

Voici une scène émouvant tirée d'un documentaire sur madame Qi Xin:

Lors de la Fête du printemps de 2001, Qi Xin a passé un coup de fil à Xi Jinping, lequel était gouverneur de la province du Fujian à l’époque et n’arrivait pas à trouver du temps pour retrouver ses parents vivant à Beijing.

« Je me sens rassurante quand je sais que tu as beaucoup de travail à faire. Peu importe que tu rentres ou pas à la maison, le plus grand amour filial, c'est de bien faire  ton travail. Sois responsable de ta famille et de toi-même. »

Xi Jinping et sa mère

La mère de Xi JInping

Pour une famille révolutionnaire, la « famille » a sa place derrière l’« Etat » et le « peuple ». De 1985 à 2002, Xi Jinping a travaillé 17 ans dans le Fujian. Du maire adjoint de Xiamen au gouverneur de la province, il a rarement eu l'occasion de passer les fêtes en famille.

La famille est une cellule du pays. Le pays est composé des familles. Le sens de famille, l'importance accordée à l'éducation dans la famille, constituent la base de la philosophie de Xi Jinping pour gouverner l’Etat. Depuis toutes ces années, il n'a jamais oublié les enseignements de sa mère et reste toujours à l'écoute des besoins des populations les plus démunies. Cela fait 6 ans qu'il a été élu secrétaire général du CC du PCC. Il a passé 6 fêtes du Nouvel An dans les coins pauvres et reculés de Chine. Il a fait ce que sa mère lui a dit: être un patriote loyal.

Partager

Articles les plus lus