Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

xinhua 2017-11-17 09:41:16
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

LE SERVITEUR DU PUBLIC

"M. Xi est un très grand dirigeant. Il travaille non seulement dans son bureau, mais aussi parmi le peuple", a indiqué Keovichith Lamngeun, un linguiste laotien officiant parmi les neuf traducteurs étrangers du rapport au Congrès national du PCC.

"Selon mes observations, le grand public aime M. Xi car il a apporté beaucoup de changements", a de son côté confié Peggy Cantave Fuyet, chargée de la version française du rapport.

A plusieurs reprises au cours des cinq dernières années, le secrétaire général s'est plongé dans la foule à la rencontre des personnes ordinaires, parmi les crépitements des appareils photo et les acclamations.

Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

Il a dîné avec des membres du public dans de petits restaurants en bord de route. Il a acheté lui-même des cadeaux pour le Nouvel An chinois avant d'aller rendre visite à d'anciennes connaissances dans le village où il avait travaillé par le passé comme "jeune instruit". Il est resté sous une pluie battante pour discuter avec des travailleurs.

Il s'est rendu dans des cuisines et des granges de fermiers, a inspecté le menu des garderies et a salué la vertu de jeunes étudiants.

Il a passé la nuit dans un préfabriqué lors d'une visite dans une zone touchée par un tremblement de terre.

Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

Il a également visité les hutongs de Beijing pendant un épisode de smog très dense, est allé à la rencontre des résidents pour leur poser des questions au sujet de leur travail, de leur salaire, du combustible utilisé pour se chauffer et de la distance entre les toilettes et leur maison.

Il a visité une à une toutes les régions les plus touchées par une "abjecte pauvreté" en Chine.

Lors du 19e Congrès national du PCC, il fut délégué pour la province chinoise du Guizhou, qui affiche l'un des PIB par habitant les plus faibles, atteignant environ 33.000 yuans (environ 4.980 dollars), soit 20.000 yuans de moins que la moyenne nationale en 2016.

Quand M. Xi s'est assis pour parler avec d'autres délégués de la province lors d'une discussion en groupe, personne ne pouvait imaginer la tournure que prendrait la réunion. Plus tard, certains délégués se sont surpris à discuter avec lui des plats à base de porc, des liqueurs fortes et des vacances relaxantes dans la montagne, des sujets perçus comme des moyens efficaces de générer des revenus supplémentaires pour la population locale.

Certains médias ont annoncé que cette discussion avait remporté un grand nombre de clics sur Internet et engrangé une moisson de "j'aime".

Le peuple considère toujours qu'"un grand pays socialiste moderne" est le sujet central du rapport de M. Xi.

Les communistes chinois ont comme engagement initial et comme mission la recherche du bonheur pour le peuple chinois et le renouveau pour la nation chinoise, a déclaré M. Xi devant un parterre d'environ 2.300 délégués lors du Congrès national.

Pendant une tournée d'inspection dans la province centrale du Hunan en novembre 2013, M. Xi a visité Shibadong, un village de l'ethnie Miao, considéré comme pauvre à l'époque.

"Comment dois-je vous appeler", a demandé sur un ton poli une villageoise illettrée, Shi Pazhuan, qui a accueilli M. Xi à son domicile.

"Je suis le serviteur du peuple", a déclaré M. Xi.

Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

Lors de cette tournée, M. Xi a mis en avant le concept de "lutte ciblée contre la pauvreté". Des mesures qui incluent un système permettant de mener à bien un suivi des foyers et des individus en proie à la pauvreté pour rehausser l'efficacité de ce combat.

Pour Mme Shi, la "lutte ciblée de la pauvreté" s'incarne concrètement dans des subventions du gouvernement visant à financer une plantation de kiwis pour elle et ses voisins, afin d'augmenter leurs revenus.

M. Xi a aussi été ravi d'apprendre que les habitants du village de Shibadong étaient sortis de la pauvreté.

Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

Il a promis de faire sortir de la pauvreté environ 40 millions de personnes d'ici 2020, un objectif d'une ampleur sans précédent en matière de lutte contre la pauvreté dans l'histoire de l'humanité.

Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

Assurer la sécurité alimentaire de 1,3 milliard de Chinois représente également un accomplissement important. Cependant, M. Xi ne compte pas se reposer sur ses lauriers.

Il est déterminé à apporter encore bien plus : une meilleure éducation, des revenus plus élevés, des emplois plus stables, une assurance sociale plus fiable, de meilleurs services médicaux, des conditions de vie plus confortables, un environnement plus beau et une vie culturelle plus riche.

A l'heure où le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère, M. Xi a déclaré que la principale contradiction dans la société chinoise s'était transformée en celle entre l'aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant du pays.

Pour répondre aux besoins de la population, M. Xi s'efforce d'assurer un accès égal à une éducation de qualité pour chaque enfant dans le pays.

Il a présidé des réunions du Groupe dirigeant du Comité central du PCC pour l'approfondissement global de la réforme afin d'aborder les principales politiques en matière de réformes médicales, faisant d'une "Chine saine" une stratégie nationale.

Le système de protection des droits de propriété a été optimisé, apportant aux personnes un réconfort accru.

La réforme sur le système d'enregistrement des ménages assurera un accès équitable aux services publics pour un nombre accru de personnes.

Portrait : Xi Jinping et son ère (1)

M. Xi applique le principe du PCC consistant à servir le peuple de tout son coeur. Sa grande particularité réside dans ses expériences de vie et de travail en tant que "jeune instruit", à savoir parmi les jeunes envoyés dans des zones rurales reculées pour "apprendre auprès des fermiers" pendant la Révolution culturelle. Il a séjourné à Liangjiahe, un petit village de la province du Shaanxi (nord-ouest) pendant sept ans.

"A cette époque, j'ai effectué toutes sortes de travaux, tels que la reprise de terrains en friche, les activités de la ferme, le binage, le rassemblement de troupeaux, le transport du charbon, la création de buttes, et l'acheminement du fumier", a rappelé M. Xi. "Je suis venu pour comprendre la réalité, rechercher la vérité et savoir ce que signifie les masses populaires. Tout cela m'a donné une inspiration à toute épreuve pour ma vie".

M. Xi est reconnu pour sa confiance dans sa compréhension de la vie du prolétariat dans ce pays peuplé. Depuis le début de sa carrière politique il y a 44 ans, il est passé de chef de Comité du PCC de niveau de base à dirigeant du PCC, de citoyen ordinaire à président du pays, d'officier militaire d'échelon moyen à responsable militaire suprême.

Il a travaillé au sein d'unités du PCC, du gouvernement et de l'armée, occupant des postes au niveau des villages, des districts, pour atteindre l'échelon de provinces et des autorités centrales. Partout où il travaille, il a un impact important.

M. Xi dirige le PCC en servant les intérêts du peuple - sur le long terme - avec une anticipation et des considérations qui peuvent être appliquées dans ce cadre.

"Je respecte M. Xi. Le dirigeant chinois a les qualités nécessaires pour la nouvelle ère", a indiqué Olga Migounova.


HomePrev12345MoreTotal 5 pagesNext

Partager

Articles les plus lus