Commentaire : la Chine est capable de réaliser ses objectifs pour 2020 tout en respectant les règles économiques

RCI 2020-05-22 22:22:20
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a présenté ce vendredi 22 le rapport d’activité du gouvernement à l’Assemblée populaire nationale (APN). Ce rapport important permet de se faire des idées sur le développement et l’orientation de la politique en Chine. Contrairement aux précédents rapports, le rapport de cette année n’a pas tablé sur l’objectif de la croissance économique pour 2020.

L’absence de précision de l’objectif de la croissance économique témoigne tout simplement du respect qu’a la Chine vis-à-vis des règles économiques établies. En cette période de propagation de la pandémie du COVID-19, l’économie mondiale vit dans une situation extrême. Selon la prévision du Fond monétaire international (FMI), l’économie mondiale accuserait une récession de 3%, la plus dure récession depuis la grande dépression des années 30 du siècle dernier. Dans ce contexte, le gouvernement chinois fait preuve du réalisme et ne veut surtout pas fixer un objectif précis de la croissance. Cette prudence aidera également le peuple chinois à se concentrer sur les objectifs fixés pour l’année 2020.

Il est à noter que la Chine a un plan de développement économique qu’elle entend conduire à bon port. Cette année, l’objectif de la croissance économique est incarné par d’autres objectifs, dont celui de la politique financière et monétaire. Le rapport d’activité du gouvernement a accordé la priorité à la stabilisation de l’emploi, à la garantie du bien-être de la population et à la lutte contre la pauvreté. Le rapport d’activité a mis le cap vers la création de 9 millions de nouveaux emplois dans les régions urbaines, la hausse des prix à la consommation des ménages à 3,5 %. Ce document mise aussi sur l’éradication de la pauvreté au sein de l’ensemble des habitants ruraux vivant sous le seuil de pauvreté actuel. Cela reflète le concept de développement centré sur le peuple.

La feuille de route du développement chinois comprend également la gestion de crises financières et les objectifs concernant la consommation d’énergie par unité de PIB et les émissions des principaux polluants. En d’autres termes, l’édification d’une société d’aisance moyenne en Chine est fonction du succès dans les cinq domaines suivants: l’économie, la politique, la culture, la société et l’environnement.

Le développement économique et social de Chine a connu des perturbations à la suite de l’apparition du COVID-19. C’est le prix que la Chine a payé, étant donné qu’elle avait donné la priorité à la vie de son peuple. Afin d’atténuer les impacts de l’épidémie, le rapport d’activité du gouvernement a proposé une série de mesures ciblées.

D’une manière générale, le rapport a prédit un taux du déficit supérieur à 3,6 %, soit un accroissement de 1 000 milliards de yuans par rapport à l’année précédente. En même temps, des emprunts d’Etat spéciaux pour lutter contre le COVID-19 à hauteur de 1 000 milliards de yuans seront émis. On peut s’attendre à une série de mesures, dont la réduction des impôts et des frais divers, la baisse des loyers et des taux d’intérêt, l’accroissement de la consommation et des investissements. Ces mesures seront favorables à la réalisation des «six garanties », dont celle de l’emploi, du bien-être de la population et du maintien du dynamisme des acteurs du marché.

Très précisément, l’enveloppe totale de nouveaux allègements fiscaux dépassera les 2 500 milliards de yuans, ce qui aidera les acteurs du marché, les PME en particulier à résoudre leur problème et à garantir l’emploi et le bien-être de la population. Des mesures d’aide pour les secteurs clés et les groupes de population sensibles, à l’instar des diplômés de l’enseignement supérieur et des travailleurs migrants, sont également mentionnées dans le rapport,

D’ailleurs, on envisage de mener des actions d’aide aux régions pauvres par la consommation, ce qui pourrait booster la reprise des industries locales. Les mesures d’assistance aux habitants relogés dans des régions où les conditions de vie sont meilleures seront également prises. Tout cela dans le but de réaliser l’objectif de l’éradication de la pauvreté comme prévu. Le rapport a également souligné que la Chine allait s’ouvrir davantage sur l’extérieur et stabiliser les bases du commerce extérieur, ainsi que des investissements étrangers. Une manière d’atténuer les impacts de l’épidémie sur le commerce et les investissements étrangers, de rassurer le monde entier et contribuer à la stabilisation de la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Partager

Articles les plus lus