Commentaire : les trois orientations indiquent l’avenir de la coopération sino-française

RCI 2019-11-06 22:50:18
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le président chinois Xi Jinping a rencontré mercredi 6 novembre à Beijing son homologue français Emmanuel Macron, en visite d'Etat en Chine. Selon le président Xi, la partie chinoise est prête à travailler avec la partie française pour oeuvrer à s’orienter vers le monde, l'avenir et le peuple, en vue de faire accéder le partenariat stratégique global entre la Chine et la France à un nouveau palier. Ces trois orientations ont indiqué clairement la direction du développement des relations sino-françaises et ouvert une nouvelle vision pour la coopération entre les deux pays et fourni de nouvelles opportunités aux échanges entre les deux peuples.

La France a été la première puissance occidentale à avoir établi officiellement des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle. Les relations sino-françaises ont, depuis de longues années, joué un rôle de pionnier exemplaire dans les relations des grandes puissances mondiales. Cette année marque le 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Les deux chefs d'Etat se sont rencontrés à plusieurs reprises et ont élaboré une série de plans importants pour le développement des relations bilatérales. Lors de cette visite en Chine, le président Macron a spécialement participé à la cérémonie d'ouverture de la deuxième édition de l’Exposition internationale d’Importation de la Chine, qui s’est tenue à Shanghai, montrant ainsi sa grande attention aux relations sino-françaises et sa forte envie à saisir les opportunités de l’élargissement de l’ouverture au monde extérieur de la Chine.

Aujourd’hui, la situation mondiale connaît actuellement une évolution complexe et profonde. Lors de la présente visite du président Macron en Chine, les deux parties ont publié conjointement le "Plan d'action pour les relations sino-françaises", visant à préserver et renforcer la confiance politique mutuelle, continuer à promouvoir la coopération dans les grands projets, élargir l'ouverture du marché à double sens et promouvoir la connexion de la mise en œuvre commune de l'initiative "la Ceinture et la Route" avec la stratégie d’intercommunication entre l’Asie et l’Europe initiée par l’Union européenne. Ce plan projette une voie de coopération entre la Chine et la France dans le futur et favorisera sans aucun doute les échanges et la coopération entre les deux pays afin d’obtenir des résultats plus tangibles. En particulier, les trois "orientations" proposées par le président Xi Jinping au sujet du développement des relations sino-françaises ont non seulement une importance pratique pour les relations bilatérales, mais également un impact important sur les relations sino-européennes, ainsi que sur le développement et la stabilité du monde.

S’orienter vers le monde signifie que la Chine et la France doivent renforcer la communication stratégique avec une vision globale, endosser davantage de responsabilités en tant que grand pays. La Chine et la France sont toutes deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies et adoptent la même position sur de nombreuses questions. Par exemple, les deux pays adhèrent à une politique étrangère indépendante, s'opposent à l'unilatéralisme et au protectionnisme commercial, préconisent la sauvegarde commune du multilatéralisme et la résolution des problèmes politiques par le dialogue. Au cours de cette visite, les deux pays ont publié conjointement l’Initiative de Beijing sur la conservation de la biodiversité et les changements climatiques, réaffirmant leur ferme soutien à l’Accord de Paris et leur ferme attachement au renforcement de la coopération internationale en matière de changement climatique. Du point de vue des intérêts mondiaux dans leur ensemble, il est nécessaire que la Chine et la France renforcent la communication et la coordination, protègent résolument le système international avec l’ONU comme centre, et transmettent un signal positif de soutien ferme au multilatéralisme et au libre-échange et à la construction d’une économie mondiale ouverte.

S’orienter vers l’avenir signifie qu’au moment du ralentissement de la croissance du commerce et des investissements mondiaux et que l’humanité accueille un nouveau cycle de révolution scientifique, technologique et industrielle, la Chine et la France doivent continuer à explorer de nouveaux domaines de coopérations sur la base de la consolidation des résultats de coopérations existants. La Chine et la France sont très complémentaires dans les domaines de l’énergie nucléaire, de l’aviation, de l’aérospatiale, de l’innovation scientifique et technologique, de l’agriculture, de la finance et des services aux personnes âgées. La France a une attitude positive à l’égard de l’initiative « la Ceinture et la Route ». La partie chinoise a annoncé à cette occasion qu'elle émettrait 4 milliards d'euros d'obligations souveraines à Paris, ce qui constitue une action importante de la partie chinoise pour soutenir la construction du Centre financier international de Paris et renforcer la coopération financière sino-française et sino-européenne. Les entreprises des deux pays ont signé cette fois 24 contrats et les deux parties ont confirmé qu'elles ne ménageraient aucun effort pour réaliser des progrès décisifs à court terme afin de parvenir à un accord d'investissement Chine-Europe conforme à l'esprit de la déclaration conjointe d'avril 2019 de la réunion des dirigeants Chine-UE. Cela donnera sans aucun doute un élan important à la future coopération entre la Chine et la France ainsi qu’à celle entre la Chine et l’Europe.
S’orienter vers le peuple signifie que les deux pays vont promouvoir les échanges socio-culturels et favoriser l’établissement d’une base d’amitié populaire. Les relations interétatiques sont portées par les liens amicaux entre les peuples. La Chine et la France possèdent chacune une civilisation de longue date et une culture splendide, mais en raison des différences du système social et du niveau de développement, elles ont des divergences quant à la conception des valeurs. L'opinion publique française a des impressions stéréotypées sur la Chine, ce qui souligne la nécessité pour les deux parties d'approfondir les échanges culturels et personnels afin d’éliminer les malentendus. Au cours de sa visite, le président Macron a participé à la cérémonie de dévoilement de la succursale de Shanghai du Centre Pompidou, montrant manifestement le sens de l'inspiration mutuelle des civilisations sino-françaises. Selon la planification, la Chine et la France organiseront mutuellement l’Année de la culture et du tourisme en 2021 pour approfondir leur coopération dans les domaines de la culture, du tourisme, de la langue, de la jeunesse, ce qui favorisera les échanges entre les peuples et consolidera les bases du développement des relations bilatérales.

Il est à noter que cette fois, le nouveau commissaire aux affaires commerciales de la Commission européenne, la ministre allemande de l’éducation et de la recherche et autres personnalités ont accompagné le président Macron dans sa visite en Chine. Cela montre que les coopérations sino-française et sino-européenne ont un intérêt général constant. Lors de cette visite, la Chine et l’UE ont signé une déclaration commune sur les négociations d’un accord de protection et de coopération sur les indications géographiques protégées, ce qui montre que le renforcement des relations sino-françaises favorisera également le développement général des relations entre la Chine et l’UE.

Un proverbe français dit que "Le destin de l'homme est entre ses mains". Les Chinois croient fermement que "Le travail ardu aboutira au bonheur". Face à la situation internationale complexe et changeante, la Chine et la France ont une responsabilité particulièrement importante, il leur faut renforcer la coopération, concilier les divergences et promouvoir les relations sino-françaises et sino-européennes par des actions concrètes, pour enfin contribuer au maintien du pluralisme et à l'établissement d'un ordre international équilibré, ouvert et inclusif, à travers les forces des grands pays.


Partager

Articles les plus lus