Commentaire : Marchez sur la même direction et continuez à avancer vers un accord

RCI 2019-10-27 16:28:43
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Après une conversation téléphonique entre les deux chevilles ouvrières des consultations économiques et commerciales de haut niveau entre la Chine et les Etats-Unis, ces derniers pays sont convenus de régler, de façon appropriée, ce qui est au centre de leurs préoccupations et de confirmer que les consultations techniques sur certains textes ont été presque achevées. Il s’agit de la mise en œuvre concrète des résultats obtenus au cours du nouveau cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau entre la Chine et les Etats-Unis il y a deux semaines, ce qui montre que les deux parties ont encore fait un pas d’avance vers la signature d’un accord périodique et répond aux attentes du marché.

Il y a deux semaines, le nouveau cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau entre la Chine et les Etats-Unis a fait des progrès substantiels dans de nombreux domaines, jetant ainsi une base importante pour la signature d’un accord périodique. Depuis ces deux semaines, les équipes de travail économique et commercial des deux parties ont maintenu des contacts et consultations étroits et intensifié leurs travaux conformément au consensus dégagé lors du dernier cycle de consultations de haut niveau. Le message transmis par cet appel téléphonique des deux négociateurs en chef montre que les deux parties ont obtenu des résultats dans leurs consultations sans relâche, consultations permettant aux deux parties d’aller dans le même sens.

Pour conclure des accords économiques et commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis, il est vital de prendre en compte leurs préoccupations essentielles respectives, et ce, sur la base de l'égalité et du respect mutuel. La Chine prend des mesures concrètes pour résoudre les principales préoccupations des Etats-Unis liées à l'achat des produits agricoles et au contrôle du fentanyl. Dans le même temps, la Chine a trois préoccupations principales : tous les droits de douane supplémentaires sur les produits chinois doivent être levés, les données relatives aux achats commerciaux doivent être conformes à la réalité et il faut avoir un texte "équilibré". Les négociateurs en chef des deux parties ont convenu par téléphone de résoudre de façon appropriée les problèmes liés à leurs préoccupations fondamentales réciproques, ce qui signifie que les deux parties doivent travailler ensemble pour supprimer les obstacles majeurs et atteindre leurs objectifs.

Les deux négociateurs en chef ont également confirmé par téléphone que la consultation technique sur certaines parties des textes était achevée pour l’essentiel, confirmant que les deux parties étaient parvenues à un consensus sur le système de contrôle américain régissant l’importation des produits fabriqués en Chine des viandes cuites de volaille et de poisson-chat à l’équivalent effet; et sur la levée par la Chine aussi de l’interdiction des viandes de volaille américaines. Ce qui constitue un progrès important, qui a jeté une base pour la signature d’un accord périodique.

Lors de cet appel, les deux chevilles ouvrières des consultations ont également confirmé qu’ils se rappelleraient dans un proche avenir, en attendant, ils poursuivraient leurs consultations. Il est à prévoir que les équipes économiques et commerciales des deux parties continueront à travailler de manière intensive, à un rythme plus rapide, et faire des heures supplémentaires dans le but de signer un accord périodique.

Après plus d’un an de discussions et de combats, il n’est pas facile pour les deux parties de revenir sur la bonne voie du règlement du problème. A l’heure actuelle, les consultations économiques et commerciales sino-américaines sont entrées dans une phase cruciale, et les deux parties doivent saisir les opportunités difficilement gagnées. Il faut accorder la priorité aux intérêts des producteurs et des consommateurs, rechercher le terrain d’entente en laissant de côté les divergences, aller dans le même sens, créer un environnement favorable, renforcer la coopération, diminuer les divergences, et travailler sans relâche pour atteindre l’objectif de parvenir à un accord.

Gérer les divergences sur la base du respect mutuel et élargir la coopération sur la base de bénéfice mutuel et réciproque, en redoublant d’efforts, les parties chinoise et américaine pourraient parvenir à un accord économique et commercial favorable aux deux parties et au monde entier.


Partager

Articles les plus lus