Rappel à l’ordre à Adam Silver: Ne confondez pas délibérément la souveraineté nationale et la liberté d’expression

RCI 2019-10-09 21:34:48
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Après que Daryl Morey ait proféré des propos erronés et malveillants au sujet de la situation actuelle à Hong Kong sans présenter des excuses et que le championnat américain de basketball, National Basketball Association (NBA), n’ait pas songé à lui infliger une punition, le président de la NBA, Adam Sylver, a pour sa part déclaré ouvertement son soutien à l’auteur de ces propos malveillants. Dans ces circonstances, le 8 octobre, CCTV 5, chaîne sportive de CCTV de China Media Group, a publié à nouveau une déclaration indiquant qu’elle suspendra les dispositions en matière de diffusion du tournoi de la NBA. A ce sujet, le porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères a fait savoir clairement qu’il n’était pas possible de mener les échanges et la coopération avec la partie chinoise sans connaître l’opinion publique chinoise.

De toute évidence, des individus comme Adam Silver, utilise la «liberté d’expression» comme bouclier, dans le but de jeter la confusion dans le public. Il est parfois bon de préciser que la soi-disant liberté d’expression n’a jamais été absolue. Tout propos qui met en cause la souveraineté nationale et la stabilité sociale ne relève pas en tout cas de la liberté d’expression. Le sophisme d’Adam Silver et de Daryl Morey ne peut justifier que leurs arrière-pensées et leur arrogance.

Adam Silver a fait preuve de son sophisme lors de sa dernière déclaration dans laquelle il rappelait que les valeurs d’égalité, de respect et de liberté d’expression étaient caractéristiques de la NBA depuis longtemps, oubliant de comprendre que l’égalité et le respect, dont il met en évidence, est une question de réciprocité. Il apparaît clair que les propos erronés de Morey ont porté atteinte à la souveraineté et à la dignité nationales de la Chine, alors que Silver s’est montré partial quant aux propos qui visaient délibérément à remettre en cause la souveraineté d’autres pays et à blesser les sentiments du peuple chinois. Il ne s’agit nullement du maintien des valeurs de la NBA, mais justement de la désintégration de ses valeurs.

D’une part on dit être intéressé par l’immense marché chinois avec 1,4 milliard d’habitants, d’autre part, on ne respecte, ni ne chérit les intérêts et les sentiments nationaux de 1,4 milliard de Chinois. Si des individus, à l’instar d’Adam Silver, pouvaient encore se prévaloir de conscience lucide, ils devraient, sans tarder, reprendre le bon chemin, retirer les propos offensant la Chine et présenter des excuses sincères aux fans chinois. En revanche, s’ils s’obstinent à ne pas se repentir et à se punir d’erreurs, alors allez-y!


Partager

Articles les plus lus