Commentaire : La Chine ne tolère jamais des agissements insensés des forces extérieures à Hong Kong

RCI 2019-08-14 17:24:52
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

De graves violences survenues récemment dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong ne cessent de s’intensifier. Certaines personnalités malintentionnées aux États-Unis et en Occident ont hâte de sortir des coulisses et de monter sur scène. En tenant des propos incendiaires, ils se présentent en donneurs des leçons pour les éléments radicaux et violents et s’immiscent de manière flagrante dans les affaires de Hong Kong.

Aucun pays souverain n’assistera les bras croisés à ces actes insidieux et vilains de certains politiciens occidentaux. Nous ne tolérerons jamais la tentative des forces extérieures consistant à plonger Hong Kong dans le chaos en soutenant les agissements pervers !

Depuis que les extrémistes de Hong Kong ont commis une série d’incidents violents sous le prétexte de l’opposition aux amendements proposés en juin, certaines personnalités des pays occidentaux tels que le Royaume-Uni et les États-Unis, en ont profité pour s’immiscer dans les affaires de Hong Kong. L’ancien ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a demandé à Hong Kong d’enquêter sur les émeutes du 12 juin, tandis que le vice-président et le secrétaire d’État des États-Unis avaient respectivement rencontré des figures parmi les fauteurs de troubles à Hong Kong. Invoquant les « droits de l’homme» et la « démocratie », certains politiciens occidentaux ont recouru à la politique de deux poids deux mesures. Ils ont délibérément confondu les activités violentes et les manifestations pacifiques, encourageant très ouvertement la violence, en essayant de l’embellir. Ils ont même discrédité l’action juste du gouvernement de la RAS et de la police de Hong Kong, laquelle consiste à défendre l’État de droit et l’ordre conformément à la loi. Aussi, ces politiciens occidentaux ont accusé le gouvernement central chinois d’affaiblir la liberté et les droits de Hong Kong. Leurs paroles et actes sont si pernicieux qu’on a rarement vus.

Récemment, l’ingérence des forces extérieures dans les affaires de Hong Kong a été de plus en plus effrénée. Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a pris un air de colonisateur d’antan et est allée jusqu’à appeler directement la chef de l’exécutif de la RAS de Hong Kong pour lui faire pression, oubliant qu’il n’en avait absolument pas qualité! Un certain responsable du consulat général des États-Unis à Hong Kong a récemment rencontré des leaders d’une organisation qui prône l’«indépendance de Hong Kong». La photo de cette réunion a fait le buzz sur Internet. La porte-parole du Département d’État américain s’en est même félicité. Ces agissements d’ingérence flagrante dans les affaires intérieures d’autres pays, piétinent ouvertement le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales.

Les violences qui traînent en longueur porteraient un coup lourd à Hong Kong. La Perle de l’Orient risque de sombrer dans le vice. Les recettes totales du secteur de la restauration à Hong Kong ont été les pires depuis 10 ans et le tourisme, un des quatre secteurs piliers, a été gravement atteint. Si jamais l’impact des événements s’étendait sur les autres secteurs piliers de Hong Kong tels que les services financiers, le commerce et la logistique, c’est toute l’économie de Hong Kong qui en subira des pertes incalculables.

Hong Kong est sans aucun doute confronté à une bataille vitale dont dépendent son avenir et son sort. Il est impératif de mettre un terme aux violences et aux troubles à Hong Kong. Hong Kong appartient à la Chine. Sept millions de Hongkongais ne laisseront sûrment pas les forces occidentales agir à leur guise à Hong Kong.

Nous devons avertir sévèrement certaines forces extérieures de renoncer au mauvais jugement sur la situation et de ne pas sous-estimer la ferme volonté et la détermination résolue du gouvernement central chinois et du peuple chinois de sauvegarder la souveraineté, la sécurité et l’unité nationales ainsi que de préserver la prospérité et la stabilité de Hong Kong.

Peu importe la situation actuelle qui prévaut à Hong Kong, nous disposons des moyens et des forces suffisants pour y faire face. Face aux agissements insensés des forces extérieures, nous leur demandons d’une voix forte : arrêtez!

Partager

Articles les plus lus