Les relations sino-japonaises : une source d’énergie pour la paix et la stabilité du monde

2019-08-12 22:34:28
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Les vice-ministres des Affaires étrangères de la Chine et du Japon ont récemment présidé conjointement un nouveau cycle de dialogue stratégique Chine-Japon à Nagano-ken, au Japon. Ce mécanisme de dialogue sino-japonais refait surface sept ans après son interruption.

A Nagano-Ken, les deux parties ont pris le ferme engagement de mettre en œuvre l'important consensus atteint lors d’une entrevue entre les dirigeants chinois et japonais qui a eu lieu à Osaka, au Japon, en marge du Sommet du G20. Elles ont décidé d’œuvrer pour établir des relations de coopération correspondant aux exigences de la nouvelle ère. Preuve qu’entre la Chine et le Japon l’heure est au réchauffement des relations bilatérales après un long moment de flottement.

Le dialogue stratégique sino-japonais a débuté en mai 2005, le dernier cycle, le 13ème dialogue, s’était tenu en juin 2012. Il a joué un rôle important dans le renforcement de la confiance politique mutuelle et dans la promotion de relations stratégiques et mutuellement bénéfiques entre les deux pays. Cependant, en raison d’une série d’escalades verbales de la part du Japon, cet important mécanisme de dialogue stratégique s’était vu interrompu.

Ces dernières années, la situation mondiale a connu des changements complexes dus aux ambitions unilatéralistes et protectionnistes des Etats-Unis, qui ne cessent de provoquer des frictions commerciales, exposant ainsi l’économie mondiale à d’énormes risques. Le Japon a également ressenti les effets de la pression commerciale exercée par les Etats-Unis.

Si, la Chine et le Japon ont repris le dialogue stratégique, resté en veilleuse depuis sept ans, le but visé est de parvenir à mettre en œuvre l'important consensus auquel les dirigeants chinois et japonais sont parvenus lors de leur réunion à Osaka.

Tout porte à croire qu’en respectant le consensus en 10 points des relations sino-japonaises, les deux pays s’engagent à renforcer continuellement la confiance politique mutuelle et à faire avancer les coopérations dans les domaines de l’innovation scientifique et technologique, de la protection de la propriété intellectuelle, des investissements commerciaux, des finances, des soins médicaux, de la vieillesse, de la protection de l’environnement, etc. Entretemps, la Chine et le Japon qui célèbrent, cette année, l’année de la promotion des échanges de jeunes des deux pays, saisiront cette opportunité pour poursuivre également des échanges socio-culturels.

Dans le contexte actuel où la mondialisation économique se heurte au contre-courant, la Chine et le Japon, respectivement deuxième et troisième économie mondiale, ont la lourde responsabilité de protéger en commun le système de libre-échange et le système multilatéral. Les plates-formes à l’instar de l’initiative « la Ceinture et la Route» et la zone de libre-échange Chine-Japon-République de Corée permettront de faire des relations sino-japonaises un facteur positif pour la sauvegarde de la paix mondiale et la promotion du développement commun.

L’opportunité d’amélioration des relations sino-japonaises s’avère précieuse, mais il existe encore des questions sensibles qui préoccupent les deux pays depuis longtemps. Lors de sa visite dans la région Asie-Pacifique, le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a clairement indiqué qu'il soutiendrait le déploiement de missiles terrestres de moyenne portée intermédiaire en Asie dès que possible, après le retrait officiel des Etats-Unis du «Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire».

Allié important des Etats-Unis dans la région Asie-Pacifique, si le Japon accède à cette proposition, sans doute que cela entrainerait un contrechoc à la sécurité et la stabilité de la région, et exposerait le Japon à des risques plus graves. Par conséquent, la Chine et le Japon devraient bien retenir le consensus d'Osaka entre les deux dirigeants, traiter correctement les questions sensibles, maîtriser de manière constructive les contradictions et divergences et créer des conditions favorables à l'établissement de relations sino-japonaises répondant aux exigences de la nouvelle ère.




Partager

Articles les plus lus