Commentaire : le jeu à somme nulle est nul

RCI 2019-08-04 21:28:54
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Il y a quelques jours, les États-Unis ont annoncé la mise en place dès le 1er septembre de surtaxes de 10% sur les 300 milliards de dollars d’importations chinoises. Cette décision est une grave violation du consensus des chefs d’État des deux pays à Osaka. Elle montre que certains Américains continuent de penser de manière obsolète à la somme nulle. Cela va sans aucun doute créer de sérieuses difficultés pour les consultations économiques et commerciales sino-américaines, nuire aux intérêts des deux peuples et du reste du monde, et aggraver le risque de récession économique mondiale.

Dans le jeu à somme nulle, le gain d'un côté du jeu signifie la perte de l'autre, le total des gains des deux côtés est toujours zéro. Pourtant des Américains sont accros à ce jeu absurde en théorie et nuisible en pratique. Ils l’ont même appliqué aux échanges économiques internationaux: ils croient simplement et grossièrement que la croissance d’autres pays porte atteinte à leurs propres intérêts et que des mesures de rétorsion doivent être prises. Voilà pourquoi on observe depuis plus d’un an des comportements capricieux comme se rétracter, exercer de maximums pressions à autrui dont font preuve certains politiciens américains dans les consultations économiques et commerciales sino-américaines.

Dans le monde actuel, caractérisé par l’ouverture et l’interconnectivité, la mondialisation économique est irréversible, les êtres humains ont longtemps été une communauté de destin. Par conséquent, la nouvelle décision sur les droits de douane imposés à la Chine a suscité de vives oppositions dans des divers milieux des Etats-Unis. Des associations industrielles et des médias américains ont exprimé leur opposition, soulignant que cela entraînerait un préjudice direct et flagrant aux consommateurs et une nouvelle vague de fermeture des détaillants aux Etats-Unis. La semaine dernière, le taux d'intérêt des obligations du Trésor américain à 10 ans a enregistré la plus forte baisse hebdomadaire depuis 2012. Le taux d'intérêt des obligations du Trésor américain est un indicateur important du marché des capitaux. Sa chute indique que le marché des capitaux est profondément préoccupé par les perspectives de l'économie américaine.

Touchée par l'escalade des frictions commerciales, les perspectives économiques mondiales établies par la Banque mondiale avaient été ramenés de 2,9% en janvier à 2,6% en juin. Si les États-Unis appliquent une nouvelle série de droits de douane sur la Chine, ils violeront gravement les règles de l'Organisation mondiale du commerce, endommageront le système commercial multilatéral et pousseront l’économie globale dans « un piège de récession ».

Les accros au jeu à somme nulle n’auront pas le bonheur de voir leur pays qui gagnera tout, mais seront obligés d’assister à la situation de double perte et même de la perte généralisée. Le 1er août, l'ancien vice-président américain Walter Mondale a signé une lettre de pétition avec une bonne centaine de sinologues américains selon laquelle la Chine n'est pas un ennemi. De plus en plus de personnes le voient : on ne peut pas rechercher son intérêt au détriment des autres dans la mondialisation économique, le jeu à somme nulle doit céder au concept gagnant-gagnant.

La Chine considère toujours le dialogue et la consultation comme le premier choix pour résoudre les problèmes économiques et commerciaux avec les Etats-Unis. Pourtant elle reste déterminée à défendre ses intérêts fondamentaux. La Chine est prête à aller jusqu’au bout avec les Etats-Unis, tout en laissant la porte ouverte pour le dialogue.

Partager

Articles les plus lus