Commentaire : Exercer des pressions extrêmes ne peut nullement résoudre les problèmes

RCI 2019-08-02 19:51:20
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Peu après le 12e cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau entre la Chine et les Etats-Unis, la partie américaine a brandi de nouveau le bâton de droits de douane, menaçant d’imposer des droits de douane de 10% sur les marchandises chinoises exportés aux Etats-Unis dont la valeur s’élève à quelque 300 milliards de dollars. Cet acte va à l’encontre des consensus parvenus lors de la rencontre des deux chefs d’Etat, s’écarte de la voie correcte et ne favorise pas le dénouement de la situation. La Chine s’y oppose fermement et prendra des mesures nécessaires pour défendre les intérêts essentiels nationaux et les intérêts fondamentaux du peuple.

Faisant un bilan des consultations précédentes depuis plus d’un an, exercer les pressions pendnant les négociations est un jeu favori de la partie américaine, mais les faits ont déjà prouvé que cette méthode ne marche pas auprès de la Chine. En revanche, elle fera disparaître les opportunités pour la reprise de négociations obtenues aux prix de grands efforts, et est défavorable à la résolution des problèmes.

Le 12e cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau entre la Chine et les Etats-Unis a été le premier dialogue face à face entre les équipes économiques et commerciales des deux pays après la suspension des négociations il y a plus de deux mois. À en juger par les déclarations respectives rendues publiques après les consultations, les deux parties ont estimé que les échanges avaient été constructifs et ont convenu de tenir le prochain cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau aux États-Unis en septembre. Par ailleurs, les équipes des deux parties mèneront des consultations intensives en août. La communauté internationale espère que la Chine et les États-Unis pourront maintenir l'élan du dialogue sur la base de l'égalité et du respect mutuel, conformément au consensus dégagé lors de la réunion d'Osaka.

Cependant, les États-Unis ont une fois de plus brandi le bâton des tarifs et se sont écartés de la bonne voie du règlement de la question par les consultations.

Face à l'escalade des frictions commerciales, malgré une pression accrue de la part de l'économie chinoise, les principaux indicateurs macroéconomiques du premier semestre de cette année ont tous fonctionné dans la mesure du raisonnable, ce qui indique que l'économie chinoise fait preuve d'une résistance et d'une ténacité fortes.

Les problèmes économiques et commerciaux sino-américains sont complexes, et il est impossible de les résoudre du jour au lendemain. On a besoin du temps et de la patience. Le fait que la partie américaine ne tient pas sa parole en recourant encore aux mesures des droits de douane, ne correspond pas aux intérêts des peuples chinois et américains et du monde entier et n’entraînera que la récession mondiale. Les États-Unis doivent corriger rapidement leurs erreurs, promouvoir les consultations dans un esprit d'égalité et du respect mutuel, et revenir sur la bonne voie pour résoudre les problèmes.


Partager

Articles les plus lus