Commentaire : Trois facteurs expliquant la forte dépendance du monde à l’économie chinoise

RCI 2019-07-08 22:42:07
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le McKinsey Global Institute a récemment publié un rapport, selon lequel, l’indice de dépendance du monde à l'égard de l'économie chinoise est progressivement passé de 0,4 à 1,2 de 2000 à 2017. C’est le résultat inévitable du développement de la mondialisation économique qui prouve que la Chine s’intègre continuellement bien dans le monde en contribuant à la croissance mondiale. Les conclusions de ce rapport attestent également que la confiance de la communauté internationale dans l’économie chinoise se renforce de plus en plus.

Selon les estimations de la Banque mondiale, la contribution de la Chine à la croissance mondiale a atteint 34% entre 2012 et 2016, dépassant ainsi les contributions des Etats-Unis, de l'Union européenne et du Japon réunis. C’est dans ce parcours que la dépendance du monde à l’égard de l’économie chinoise s’est progressivement accrue. Et, cette situation s’explique par plusieurs facteurs.

Premièrement, la Chine possède le plus grand marché de consommation et la plus grande population de personnes à revenus moyens du monde. La tendance à la montée en gamme de la consommation est d’ailleurs évidente. Tout ceci constitue le moteur de la croissance mondiale. Le rapport du McKinsey Global Institute a cité des données de la Banque mondiale indiquant qu'entre 2010 et 2017, la Chine avait contribué à 31% de la croissance de la consommation mondiale des ménages et qu'elle était le plus grand marché du monde dans de nombreuses catégories, notamment l'automobile, l'alcool et le téléphone mobile. D'une part, la Chine a stimulé la croissance économique d'autres pays via l’importation d’un grand nombre de produits. Selon les statistiques, de 2001 à 2017, le taux de croissance annuel moyen des importations de biens de la Chine a atteint 13,5%, soit 6,9% de plus par rapport à la moyenne mondiale. D'autre part, le grand marché chinois a créé des opportunités pour l’implantation en Chine des entreprises étrangères. En 2017, les entreprises étrangères dont le nombre représentait seulement moins de 3% des entreprises chinoises, ont généré près de la moitié du commerce extérieur de la Chine et un quart des bénéfices des entreprises industrielles. Un certain nombre d'institutions prévoient que la croissance de la consommation en Chine atteindra 6 000 milliards de dollars en 2030, l’équivalent de la croissance de la consommation des Etats-Unis et de l'Europe occidentale. Ce qui favorisera la poursuite de l'intégration économique du monde et de la Chine.

Deuxièmement, la Chine est le seul pays au monde à regrouper toutes les catégories industrielles, et les avantages de sa chaîne d'approvisionnement sont évidents. Toujours selon le rapport du McKinsey Global Institute, presque toutes les industries du monde dépendent dans une certaine mesure de la Chine: parmi les 20 industries recensées, la part de la consommation dans 17 industries en Chine représente chacune plus de 20% de la consommation mondiale concernée. Tout d’abord, l'avantage de la chaîne d'approvisionnement en Chine réduit des coûts pour les entreprises multinationales et les entreprises étrangères d’importation et les incitent à investir davantage en Chine. Par exemple, la moitié d’environ 800 usines fournisseuses d’Apple dans le monde sont situées en Chine. Selon l'étude de la banque d'investissement Goldman Sachs pour l’année 2018, si la production et l'assemblage d’Apple sont tous délocalisés aux Etats-Unis, les coûts de production d'Apple augmenteront de 37%. Par ailleurs, les produits finaux exportés par la Chine contiennent une grande quantité de matières premières et de produits intermédiaires comme des pièces détachées importées d'autres pays.

Il est à noter que les investissements chinois à l’étranger jouent également un rôle crucial dans la croissance économique mondiale. Les investissements à l’étranger de la Chine, deuxième source mondiale d'investissements étrangers directs, ont atteint en 2018, 130 milliards de dollars. Ce qui a généré la création de 17 millions d'emplois et des recettes fiscales de l’ordre de 40 milliards de dollars pour ces pays étrangers.

A l'heure actuelle, le protectionnisme et l'unilatéralisme continuent de se répandre, la structure industrielle et la stabilité financière mondiales sont affectées et l'incertitude de l'économie mondiale s'est remarquablement accrue. Dans ce contexte, l’approfondissement des réformes de la Chine et l’élargissement de son ouverture ainsi que le rôle qu’elle joue comme "stabilisateur" de l'économie mondiale revêtent une importance particulière. Par exemple, la Chine a réduit à plusieurs reprises ces dernières années les droits d'importation faisant passer son niveau tarifaire total à 9,8% en 2017 et à 7,5% en 2018. Dans le même temps, la Chine a adopté la "Loi sur les investissements étrangers", a continué de réduire les limites sur les investissements étrangers, et a élargi la liste des industries encourageant les investissements étrangers, montrant ainsi sa sincérité et sa détermination d’élargir l'ouverture. Ces mesures ont permis au marché chinois d’attirer les investissements directs étrangers, en hausse de 4% en 2018 par rapport à l'année précédente, alors que les investissements directs étrangers ont baissé de 13% à travers le monde. Récemment, nombre d’entreprises de renommée internationale telles que Walmart, SAP et Cummins ont exprimé leur volonté d'accroître leurs investissements en Chine.


Partager

Articles les plus lus