Commentaire : le Sommet du G20 d’Osaka a fait entendre la plus forte voix de soutien du multilatéralisme

2019-06-30 19:16:47
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le Sommet du G20 s’est clôturé samedi 29 juin à Osaka, au Japon. Il est dit, dans la déclaration rendue publique à l’issue du sommet, que le G20 s’efforce de réaliser un environnement commercial et d’investissement libre, équitable, non-discriminatoire, transparent, prévisible et stable, et soutient la réforme nécessaire de l’Organisation mondiale du Commerce. Les signataires de l’Accord de Paris parmi les membres du G20 ont réitéré qu’il fallait mettre à exécution cet accord de manière stricte visant à lutter contre le changement climatique. Lors du sommet, les dirigeants des pays du G20 ont entrepris d’intenses activités diplomatiques bilatérale et multilatérale, ce qui a fait du Sommet d’Osaka une plate-forme importante pour promouvoir le multilatéralisme et résoudre les problèmes et rétablir la confiance de la communauté internationale.

Le Sommet d’Osaka a eu lieu dans un contexte où cette année, le protectionnisme et l’unilatéralisme connaissent une montée dans le monde, la structure des industries et la stabilité financière subissent des chocs, et les investisseurs internationaux manquent de confiance sensiblement. Lors de ce moment difficile, les participants au sommet ont procédé à des discussions sur l’économie mondiale, le commerce et les investissements, l’innovation, l’environnement et les énergies, l’emploi, les droits des femmes, le développement et la santé en y apportant des propositions.

Et le discours prononcé au sommet et la participation à une série d’activités bilatérale et multilatérale du président chinois Xi Jinping ont suscité une vive attention dans la communauté internationale. Il a fait un discours d’orientation au sommet sur invitation, dans lequel, il a indiqué que les dirigeants des pays du G20 devaient respecter la loi objective, saisir la tendance de développement en ayant au cœur le futur commun, ce qui revêt une signification importante pour résoudre les problèmes ayant trait à l’économie et à la gouvernance mondiales. Et il a déclaré que la Chine ouvrira davantage son marché, élargira les importations, améliorera son environnement des affaires, appliquera le traitement égal et promouvra les négociations économiques et commerciales. Il a indiqué que la Chine est fidèle à la parole donnée et résolue dans les actes dans l’élargissement de l’ouverture et elle continue de dynamiser la promotion de la globalisation économique. Ses paroles ont suscité de vives réactions parmi divers participants au sommet et hautement appréciées par eux, qui ont estimé que le président Xi a mis l’accent sur la coopération, l’innovation et le développement, ce qui contribue à orienter le développement du monde, et le multilatéralisme répond aux attentes et besoins de la communauté internationale. Les participants ont la conviction que l’élargissement de l’ouverture apportera davantage de bénéfices aux partenaires de la Chine.

Lors du sommet, le président Xi a procédé à des discussions approfondies avec les dirigeants de divers pays et des institutions mondiales sur l’établissement d’un nouveau type de relations internationales basées sur le respect mutuel, l’équité et la justice, la coopération et le gagnant-gagnant, l’établissement de l’économie mondiale ouverte bénéfique aux pays émergents et à ceux en développement, la résolution des problèmes politiques régionaux brûlants ainsi que la construction de la communauté de destin pour l’humanité. Les concepts, propositions et mesures formulés par le président chinois ont restauré la confiance de la communauté internationale dominée par l’incertitude existant dans l’économie et la sécurité, et ouvert une nouvelle issue conduisant la réforme dans la gouvernance mondiale.

Ce qui mérite d’être signalé, c’est que le président Xi a eu une nouvelle rencontre avec le président américain Donald Trump. Les deux chefs d’Etat sont convenus de promouvoir les relations sino-américaines basées sur la coordination, la coopération et la stabilité, de reprendre les négociations économiques et commerciales sur un pied d’égalité et dans le respect mutuel. La partie américaine n’imposera pas de nouveaux tarifs douaniers sur les marchandises chinoises. Cette rencontre a laissé des signaux positifs, qui correspondent aux attentes des deux peuples et du monde entier, et permettent d’apaiser les tensions du marché. Les relations sino-américaines sont parmi les plus importantes relations bilatérales dans le monde. Malgré leurs différends, les deux parties pourront éviter d’être tombées dans le piège de confrontation à condition qu’elles saisissent la grande orientation caractérisée par le respect mutuel et les bénéfices réciproques, et pour finalement progresser en interaction, réaliser un développement commun et apporter davantage de certitudes et stabilité au monde.

Lors du sommet, le président Xi Jinping s’est entretenu avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Ils ont abouti à dix points communs, dont la Chine et le Japon sont mutuellement partenaires et ne constituent pas une menace l’un pour l’autre; il leur faut résoudre de manière convenable les problèmes sensibles et contrôler les contradictions et différends de manière constructive. Ces points communs sont non seulement favorables à promouvoir les relations bilatérales à une nouvelle période de développement, mais encore reflètent la volonté de la deuxième et la troisième économie du monde à préserver le système de commerce multilatéral libre et équitable ainsi qu’un ordre de l’économie mondiale ouverte, en assumant des responsabilités plus importantes pour promouvoir la paix et la stabilité du monde.

Le soutien au multilatéralisme constitue un signal important lancé par les dirigeants de divers pays et institutions internationales à Osaka. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a estimé que l’actuelle situation internationale se trouve à un moment critique, une tension monte dans le commerce et la situation du Golfe et le monde fait face à une volonté insuffisante dans la promotion du multilatéralisme et du respect de la loi. Il a déclaré que l’initiative «la Ceinture et la Route» et les « huit initiatives» dans la coopération sino-africaines correspondent parfaitement à l’Agenda 2063 de l’UA et au Programme de développement durable à l’horizon 2030, ce qui forme une synergie pour le développement de l’Afrique. Le président russe Poutine a critiqué l’unilatéralisme américain et le manque des règles soutenant l’ordre mondial, ce qui a rendu la situation tendue dans certaines régions explosive. Évidemment, défendre le multilatéralisme et l’ordre international sont le plus fort appel du Sommet d’Osaka.

Quand l’économie mondiale se trouve à nouveau à un carrefour, le Sommet du G20 d’Osaka n’a pas déçu le monde en lançant les plus fortes revendications pour défendre le multilatéralisme, l’ouverture et l’inclusion, la coopération et le gagnant-gagnant. À n’en pas douter que la mise en application de ces résultats fera l’objet d’une grande attention de la communauté internationale. Ayant au cœur un futur commun et restant fidèle à l’esprit de partenariat, les membres pourront se mesurer avec l’incertitude et l’instabilité, pour renforcer la confiance sur l’économie globale et porter l’espoir aux peuples. Pour la Chine, mener à bien ses propres affaires et réaliser le développement de qualité restent toujours sa plus ferme action pour le peuple et pour le monde.

Partager

Articles les plus lus