Les relations sino-russes entrant dans une nouvelle ère apportent plus de certitudes dans le monde

RCI 2019-06-07 21:06:45
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Le président chinois Xi Jinping a signé, mercredi 5 juin à Moscou, deux déclarations communes importantes avec son homologue, Vladimir Poutine, en annonçant développer un partenariat de coordination stratégique global Chine-Russie pour une nouvelle ère en vue de renforcer conjointement la stabilité stratégique globale.

Cette année marque le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Russie. Les relations entre les deux pays sont devenues un modèle de relations entre pays voisins et entre grands pays, avec le plus haut niveau de confiance mutuelle, le plus haut niveau de coopération et la plus haute valeur stratégique. Les dirigeants chinois et russe ont souligné plus d’une fois que les relations bilatérales actuelles étaient «meilleures que jamais».

Dans un monde qui traverse des changements majeurs inédits depuis un siècle, les relations sino-russes ont été portées au niveau d’«unpartenariat de collaboration stratégique global pour une nouvelle ère», en atteignant un niveau stratégique jamais connu, ce qui exercera une influence aussi profonde que durable sur la coopération bilatérale et l’échiquier mondial.

Les relations sino-russes pour une nouvelle ère signifient que les deux parties doivent toujours s’appuyer sur la confiance mutuelle pour renforcer le soutien mutuel sur les questions touchant aux intérêts vitaux de chacune, qu’elles doivent approfondir la convergence des intérêts et poursuivre l’articulation de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route» avec l’Union économique eurasiatique, qu’elles doivent promouvoir vigoureusement la compréhension mutuelle des peuples et encourager les divers milieux sociaux et les collectivités locales des deux pays à renforcer les échanges et l’inspiration mutuelle, et qu’elles doivent assumer plus de responsabilités pour défendre fermement le système international centré sur les Nations unies, et pour construire ensemble un nouveau type de relations internationales et une communauté de destin pour l’humanité.

L’entrée des relations sino-russes dans une nouvelle ère signifie que la coopération bilatérale montera en gamme de manière globale, ce qui apportera plus d’avantages tangibles aux deux peuples. L’année dernière, le volume du commerce sino-russe a franchi le seuil des 100 milliards de dollars, soit une augmentation de plus de 27% sur un an. Le jour de la signature des deux importantes déclarations communes par les chefs d’État chinois et russe, les deux pays ont également signé 23 documents de coopération couvrant les domaines de l’économie, de l’investissement, de l’industrie et de l’éducation. Le conseiller économique du président russe, Sergey Glaziev, estime que si la Russie et la Chine peuvent mieux mettre en valeur leur complémentarité économique pour augmenter la valeur ajoutée de la coopération industrielle, le volume des échanges commerciaux bilatéraux atteindra 200 milliards de dollars américains dans les cinq prochaines années.

L’entrée des relations sino-russes dans une nouvelle ère signifie que les deux pays renforceront leur coordination et leur coopération dans les affaires internationales en apportant plus de «solutions chinoises et russes» afin de mieux préserver les règles du multilatéralisme. À l’heure actuelle, la structure politique et économique mondiale connaît des hauts et des bas ainsi que des bouleversements inquiétants. Certains pays poursuivent l’unilatéralisme et le protectionnisme, en maniant le bâton tarifaire sur d’autres pays et en perturbant l’ordre commercial mondial ainsi que la chaîne industrielle et celle d’approvisionnement, ce qui a assombri la croissance économique mondiale. Ils se soustraient aux obligations internationales en se retirant des enceintes multilatérales ainsi qu’imposent des blocus économiques et exercent des pressions extrêmes sur d’autres pays, ce qui a aggravé les agitations et les tensions de la situation régionale.

En tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine et la Russie ont des positions identiques ou similaires sur les questions internationales d’importance majeure. Au cours des six dernières années, les chefs d’État chinois et russe se sont rencontrés plus de 20 fois à des occasions bilatérales et multilatérales et ont mené une coordination et des consultations efficaces sur les grandes questions internationales. Face aux risques croissants liés à la monté de l’unilatéralisme et de l’hégémonisme, la Chine et la Russie préserveront conjointement l’autorité des Nations unies, renforceront davantage la communication et la coordination au sein des mécanismes tels que l’OCS, les BRICS et le G20, défendront mieux les normes multilatérales et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et accéléreront l’articulation de l’initiative «la Ceinture et la Route» avec l’Union économique eurasiatique afin de créer davantage d’opportunités de coopération et de développement pour les pays riverains.

Sans aucun doute, les relations stratégiques sino-russes qui se caractérisent par le non-alignement et la non-confrontation et ne visent aucune partie tierce, constituent un bon exemple des relations entre grands pays dans le monde d’aujourd’hui. L’histoire prouve que la Chine et la Russie sont « de bons voisins » et de « vrais partenaires». L’entrée des relations sino-russes dans une nouvelle ère marquée par un niveau plus élevé et un développement plus grand apportera certainement plus d’avantages aux peuples des deux pays et plus de stabilité et de certitudes dans l’ordre international complexe et en perpétuel changement.


Partager

Articles les plus lus