Commentaire : l’innovation institutionnelle est capitale pour le développement de la grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao

RCI 2019-03-11 22:19:45
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Un livret du « Plan de développement de la Région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao» a été rendu public en février dernier par le gouvernement chinois. La question relative à la promotion du développement de cette région est devenue plus que jamais un sujet qui cristallise l’attention des députés prenant part aux travaux de la deuxième session de la 13ème Assemblée populaire nationale (APN) et aussi des membres du Comité central de la Conférence consultative politique du peuple chinois ( CCPPC), originaires de cette région.

Les perspectives de la Baie Guangdong-Hong Kong-Macao sont perçues comme un nouveau modèle d’économie ouverte que le gouvernement chinois s’applique à réaliser. Un modèle sans précédent dans le monde. D’une part, il est nécessaire de parvenir à un développement de haut niveau et de haute qualité de cette région, conformément aux standards des baies de premier ordre au niveau mondial telles que la baie de New York, la baie de San Francisco ou la baie de Tokyo. D’autre part, il faut innover avec courage dans le cadre caractérisé par « un pays, deux systèmes sociaux, trois zones douanières, trois monnaies et trois systèmes juridiques », afin de frayer une nouvelle voie de développement à la chinoise et comparable aux trois baies importantes susmentionnées. De ce fait, l’innovation institutionnelle reste la clé du développement de la Baie Guangdong-Hong Kong-Macao.

Selon ce livret du plan de développement, les objectifs de développement de cette région consistent cette année à promovoir la conception globalisée du système de planification et du système de politiques, à renforcer l’interaction des règles et la circulation des facteurs de production. Ce plan de développement vise aussi à faciliter les échanges du personnel ainsi que la circulation des véhicules transfrontaliers et le dédouanement, en particulier à rendre plus pratique la création d’emplois et d’entreprises dans le Guangdong en faveur des jeunes des Régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao. Enfin, ce plan se donne également pour mission la publication des mesures politiques concernées l’une après l’autre unr fois qu’elles sont prêtes.

La superficie de la Région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao équivaut à la superficie totale des régions de baies de New York, de San Francisco et de Tokyo réunies. La capacité des ports de la région est de 4.5 fois supérieure à celle des trois baies susmentionnées. Mais pour accroître sa compétitivité et l’élever au premier niveau international, cela nécessite encore des « réactions chimiques » basant sur les coopérations de plusieurs décennies entre le Guangdong, Hong Kong et Macao. Le processus de l’innovation institutionnelle de la Région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao ne constitue pas une « casse » ou une « récréation », mais plutôt une « innovation » et une « fusion ». La seule norme, c’est la trilogie : institutionnalisation, internationalisation et facilitation.

Selon des analystes, l’innovation financière joue un rôle pionnier dans l’innovation institutionnelle de la Région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao. D’après les statistiques de la Banque des Règlements internationaux, Hong Kong est le 2e marché asiatique et le 4e marché mondial des échanges, qui est également le plus grand centre offshore d’opérations en Renminbi. Ces dernières années, le lancement de la connexion des bourses de Shanghai et de Shenzhen avec celles de Hong Kong a considérablement contribué à la coopération financière entre la partie continentale et Hong Kong. La Région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao va valoriser les atouts de Hong Kong comme centre financier international, pour financier la montée en gamme de l’industrie manufacturière et l’innovation technologique de la région.


Partager

Articles les plus lus