L’architecture de la Dynastie des Tang

中国国际广播电台

La Dynastie des Tang (618-907 ap.J.C) marque l’essor du  développement de la culture et de l’économie de la société féodale de la Chine. L’architecture des Tang se caractérise par un style majestueux, net, précis et par une prédominance des  couleurs claires.

Le plan d’ensemble de l’architecture chinoise a acquis peu à peu sa maturité durant la Dynastie des Tang. Des palais, des jardins impériaix, des bureaux de fonctionnaires de grande envergure ont été construits dans la capitale de la Dynastie des Tang ---Chang An (actuellement Xi’an)--- et sa capitale de l’est (Luo yang). Les plans sont classiques et rationnels. La cité de Chang’an était la cité la plus grandiose du monde à cette période. Ses plans urbanistes sont bien structurés et son palais impérial (Palais de la grande Clarté) à l’intérieur de la cité de Chang’an, imposant. La superficie de ce dernier est trois fois supérieure à celle de la Cité Interdite des Dynasties des Ming et des Qing.

L’architecture en bois de la Dynastie des Tang a uniformiséau fil du temps les arts et les formes des structures. L’héritage légué comme la voûte, la colonne ou la poutre représente le mélange parfait de la force et de la beauté. La Salle du monastère Fo Guang du Mont Wu Tai, dans la province du Shanxi, est particulièrement représentative de l’architecture de la Dynastie des Tang.

Par ailleurs, les constructions en pierres et briques de la Dynastie des Tang se sont développées dans une certaine mesure, comme la Pagode de la grande Oie, la Pagode de la petite Oie à Xi’an et la Pagode Qianxun de Dali qui ont toutes été fabriquées en briques et pierres.


la Pagode de la grande Oie