Les fêtes des ethnies minoritaires
中国国际广播电台

On constate une grande variété de fêtes chez les minorités ethniques, et presque chaque ethnie a ses propres fêtes. On peut citer par exemple le nouvel an tibétain chez les Tibétains, la fête des Eaux pour les Dai, la fête du Feu pour les Yi, la fête de Mars pour les Bai, ou encore le Nadam pour les Mongols...

La fête du sacrifice

Appelé également Aïd al Adha ou Aïd el Kebir, elle rappelle aux musulmans la grande soumission de notre Père et Prophète d’Allah, Ibrahim, qui, à l’époque, a failli sacrifier son fils unique, Ismaïl. Cette fête est liée au Pèlerinage. Les pèlerins la célèbrent dans les lieux saints (La Mecque, Médine).
Traditions : On met des habits neufs et il est recommandé aux musulmans de manger un tiers du mouton, d’offrir un tiers aux pauvres et de consacrer un tiers aux invités.
Les enfants reçoivent des cadeaux.

En Chine, les ethnies Hui, Ouïgour, Ouzbek, Tajik, Kazak, Kirghiz, Dongxiang, Salar, Tatar etc fêtent célèbrent cette fête.


Le Ramadan 

Le Ramadan est l’un des cinq piliers (l’Attestation de la foi, la Prière, l’Aumône légale, le Ramadan et le Pèlerinage à La Mecque) de l’Islam. C’est le mois où le Coran a été révélé une première fois entièrement. Dans ce mois sacré, le musulman doit s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des rapports avec son épouse du lever (plus précisément l'aube) au coucher du soleil.
Traditions : la soupe, beaucoup de sucreries et la prière toutes les nuits à la Mosquée.

En Chine, les ethnies Hui, Ouïgour, Ouzbek, Tajik, Kazak, Kirghiz, Dongxiang, Salar, Tatar etc fêtent célèbrent cette fête


Le Nouvel An tibétain

Le Nouvel An tibétain est la plus importante fête de ce peuple. La veille au soir du Nouvel An, tous les membres de la famille se réunissent pour le repas du soir composé d’une soupe de boulettes de pâte de farine, de viande séchée, de crême de lait, de fruits, etc. Après le dîner, on se met à chasser les esprits maléfiques en balayant les recoins de la cour et on se nettoie avec du zanba. Après cela, on se dépêche de jeter toutes les ordures loin de la demeure et on y met le feu. Ainsi voit-on un peu partout à la tombée de la nuit des flammes brillantes s’élever des coins de rue dans les villes, les bourgs et les villages. Une fois que les ordures sont en proie aux flammes, les adultes se hâtent de rentrer chez eux de peur que les esprits maléfiques aient le temps de les suivre, tandis que les enfants innocents s’en donnent à coeur-joie en gambadant autout des feux. Dès le lendemain du Nouvel An, les gens rendent visite à leurs parents proches et amis pour leur souhaiter une bonne et heureuse année.


Nadam

Nadam, une fête qui signifie en mongol divertissements ou jeux et qui existe depuis plus de 700 ans, est une grande rencontre traditionnelle des Mongols pour célébrer les bonnes récoltes et exprimer leurs joies pendant la belle saison. En été ou en automne où les herbes sont grasses et les troupeaux prospères, les Mongols se rassemblent pour organiser la lutte, la course de chevaux et le tir à l'arc, trois épreuves des hommes. D'autres activités telles que les représentations artistiques, les soirées, les échanges et le commerce sont également organisées.