中国国际广播电台

Avec le développement de l’économie nationale, les régions peuplées par les minorités ethniques a connu pour sa part un développement remarquable.

Parmis les 55 minorités ethniques en Chine, une bonne part d’entre eux résident dans l’immense territoire de l’ouest du pays et dans des régions frontalières. À cause des conditions défavorables de la nature et du climat, les infrastructures de ces régions sont peu développées par rapport au reste du pays. Le développement économique est aussi retardataire. Pour promouvoir le développement économique et social des minorités ethniques, l’Etat a entrepris ces dernières années, une série de mesures d’envergure et cela a apporté des résultats fructueux.

Actuellement la Chine a établi 5 régions autonomes des minorités ethniques, respectivement dans le Guangxi, le Xinjiang, le Tibet, le Ningxia et la Mongolie intérieure. Elle a également édifié 30 départements autonomes et de nombreux districts et villages autonomes.

Vers la fin des années 1990, la Chine a mis en oeuvre la stratégie d’exploitation de l’ouest du pays. Compte tenu que les minorités ethniques se répartissent plutôt dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays, on peut dire en quelque sorte que la mise en valeur de l’ouest est celle des régions des minorités ethniques. Jusqu’à présent, l’Etat a investi quelque 400 millions de yuans dans le développement de l’ouest. Ces capitaux sont en majorité injectés dans les infrastructures ce qui promeut beaucoup le développement local. La Région autonome du Tibet en a particulièrement bénéficié.

De plus, l’économie privée deéveloppement à une grande vitesse chez les minorités ethniques.