8 cuisines
中国国际广播电台
  • La Cuisine du Shandong

    Cette cuisine se compose des spécialités de deux localités de la province : la ville de Jinan, chef-lieu de la province et la région d’est du Shandong.

    La cuisine du Shandong constitue la base de la cuisine impériale. Avec des techniques recherchées qui englobent tous les plats et un style original, elle répond au goût d’un grand nombre de personnes. La cuisine du Shandong excelle dans la préparation des soupes.

    Caractéristiques : la cuisine du Shandong se caractérise par un goût subtil, prononcé avec des ingrédients comme l’ail et le poireau. On apprécie les fruits de la mer, les soupes et des mets d’entrailles d’animaux. La ciboule chinoise est largement utlisée dans les mets du Shandong, comme par exemple, les Concombres de mer à la ciboule, la Fricassée d’oeufs de seiche, les Ailerons de requin au jaune de crabe, le Poulet cocotte de Dezhou et le Porc aux noix, accompagné d’une sauce onctueuse.

    Nous vous citons quelques mets renommés de la cuisine du Shandong :
    Poisson sauté,  Conque marine en sauce, Carpe frite et sucrée

     

  • La cuisine du Sichuan

    La province du Sichuan a vu appraraître dès l’antiquité une tradition culinaire au goût prononcé et pimenté. Caractérisés par un grand choix d’ingrédients et la variété des saveurs, la cuisine du Sichuan se divise en plusieurs branches : menus de premières catégorie, menus ordinaires, repas à la fortune du pot et « cuisine maison », chacune ayant ses propres spécialités. Par exemple, en ce qui concerne les menus de la 1ière catégorie, ils se caractérisent par l’extrême soin apporté à la sélection des ingrédients et à la préparation, et par l’utilisation en premier lieu du gibier rare de montagnes et de fruits de mer de premières fraîcheur. Les couleurs, les odeurs, les saveurs et la présentation des plats en sont très séduisantes et vous mettent en appétit. C’est le cas pour le « ragoût de pattes d’ours ». Pour le menu ordinaire, on utilise les produits locaux. Les mets sont très riches, dont Jambonneau au sucre candi, Viande de porc à la semoule de riz », « Canard au thé de Zhang » « Lamelles de viande sautées aux poireaux » « Dès de poulet sautés aux  cacahouètes et aux piments ». Les repas à la fortune du pot et la « cuisine maison » sont des cuisines rapides et simples, dont les saveurs changent d’un plat à l’autre et qui sont très économes. Les plats sont d’ordinaire préparés à la sauce piquante, comme « Fromage de soja aux épices », « Tripes à la marmite mongole » « potage poivré et vinaigré ».

                    crabe aux épices

     

  • La cuisine du Jiangsu

    Cette cuisine a été formée par trois branches de la province : la branche de Yangzhou, celle de Suzhou et celle de Nanjing.

    Les plats de cette cuisine utlisent comme principaux ingrédients les plantes et les animaux aquatiques, la viande fraîche des bestiaux et de volaille ainsi que des légumes verts et le fromage de soja. Dans la préparation, il y a peu de friture. Elle privilègie une longue cuisson, à feu doux afin d’obtenir le jus et la saveur originels des ingrédients et dissoudre la graisse de la viande. Ainsi les gourmets peuvent-ils goûter la saveur de la viande sans se soucier de leur taille ou de leur cholestérol.

    Les plats renommés sont entre autres : la « Tête de lion » (boulettes de viande) est préparée avec de la viande hachée bien grasse. Après y avoir ajouté les condiments, on fait de grosses boules qu’on fait mijoter à feu doux pendant deux heures. La « Fricassée de tête de carpe argentée » est préparée avec une tête de chabot. On fait bouilllir la tête. Puis on en retire tous les morceaux de chair que l’on ajoute au fromage de soja, au jambon et aux autres ingrédients de la soupe. La chair de la tête de poisson est non seulement tendre mais elle est également riche en albumine collagène, bénéfique à la dilatation des vaisseaux, et elle ralentit le vieillissement. La soupe de poule aux pousses de bambou séchées est déliceuse et tonifiante.

                        Tête de lion

     

  • La cuisine du Zhejiang 

    La cuisine du Zhejiang se divise en trois branches : la branche de Hangzhou, celle de Ningbo et celle de Shaoxing. La cuisine de Hangzhou est la plus réputée.

    La cuisine du Zhejiang se caractérie par un goût léger, parfumé, tendre, fraîs.

    Les plus renommés plats de cette cuisine figurent notamment :Crevettes au thé Longjing, la « Poule du mendiant » et le « Poisson sucré et vinaigre du lac de l’Ouest ».

    La « Poule du mendiant » a une histoire très intéressante. Il y avait, dans le passé, un mendiant qui trouva par hasard une poule, mais il n’avait ni sel ni sauce de soja ni casserole pour la cuire. Pour apaiser sa faim, il enveloppa la poule dans un mélange de terre et d’eau et la mit ensuite à cuire dans le feu. Or, l’arôme de la poule cuite se répandit tout autour de lui et les habitants vinrent s’enquérir de l’odeur alléchante auprès du mendiant. La préparation de la « Poule du mendiant » fut par la suite généralisée, et elle ne cessa, bien entendu, d’être perfectionnée.

    Poisson sucré et vinaigre du lac de l’Ouest

     

  • La cuisine du Guangdong 

    La cuisine du Guangdong se subdivise en trois branches : celle de Guangzhou, représentative, qui offre un grand nombre de délicieuses spécialités, celle de Chaozhou, connue pour ses préparations à base de produits aquatiques et par ses soupes ; celle de Dongjiang, réputée pour la préparation du poulet, du canard et de l’oie. Avec un climat chaud et humide, les habitants du Guandong préfèrent généralement les plats frais à la saveur douce et parfumée. Les techniques de préparation de cette cuisine sont les suivantes : friture, sautés, « Hui » qui se fait avec des ingrédients multiples, « Deng » qui fait cuire dans l’eau bouillante.

    Cette cuisine se caractérise par un goût léger, croquant, fraîs.

    Voici les mets les plus réputés de cette cuisine :  Viande cuite à la cantonnaise, Viande « Gulu » aigre-douce, Galettes cuites à la vapeur avec oeufs en saumure, Soupe de crevettes et de courge, viande de serpents cuite et frite etc.


  • La cuisine du Hunan

    La cuisine du Hunan se caractérise par un goût arômé, piquant, acide et poivré.

    Les plats représentatifs sont entre autres Ailerons en sauce, Graines de lotus au sucre candi

                   Ailerons en sauce


  • La cuisine du Fujian 

    Cette cuisine se divise en trois branches : la cuisine de Fuzhou, celle de Quanzhou et celle de Xiamen. La cuisine de Fuzhou est la plus représentative.

    La cuisine du Fujian se caractérise par un goût sucré, vinaigré, plustôt salé et parfumé. Elle a les fruits de mer comme ingrédients principaux.

    Voici quelques plats renommés : Poisson au jus d’aubergine, Poisson frit et piquant, purée de viande tendre de poule frite etc.

                        Poisson frit

     

  • La cuisine de l’Anhui

    Cette cuisine possède des spécialités du sud de l’Anhui et des zones longeant les fleuves de Changjiang et de Huahe. Elle se caractérise par une cuisson recherchée. Elle utilise des ingrédients comme jambon et sucre candi.

    Nous citerons deux plats réputés de cette cuisine : Canard à la gourde et Poulet de Fuliji.

    Le poulet de Fuliji apprécié par tout le monde a une histoire de 80 ans. On fait frire le poulet dans l’huile de sésame, puis on la fait cuire dans une soupe délicieuse avec différents ingrédients et  des épices arômantes. Au bout de 4 à 6 heures, le Poulet de Fuliji est prêt.

                   le Poulet de Fuliji