Économie de marché socialiste
中国国际广播电台

Au cours des 30 années qui ont suivi la fondation de la République populaire de Chine, en 1949, le gouvernement chinois a développé le système de l’économie planifiée, c’est à dire que des institutions nationales étaient spécialement chargées de déterminer des plans et des moyens de développement économique dans tous les secteurs. Ce système a permis à l’économie chinoise planifiée de progresser constament vers ses objectifs. Mais dans le même temps, il a entravé le dynamisme et la croissance de l’ économie.

A partir de la fin des année 70, la Chine a entamé sa réforme de l’économie planifiée. En 1978, elle a promu dans les régions rurales le système de responsabilité basé sur la gestion des tâches par la cellule familiale. L’année 1984 a marqué une transition avec les réformes économiques des campagnes et des villes. Et c’est en 1992 que la Chine s’est engagée dans la voie d’une réforme particulière visant à établir une « économie de marché socialiste ».

En octobre 2003, le gouvernement chinois a fixé de nouvelles tâches et objectifs pour perfectionner cette économie de marché socialiste. Ses objectifs, basés sur une planification visant le développement commun des villes et des campagnes, sont divers : faire progresser prioritairement différentes régions, favoriser la prospérité économique, promouvoir un développement harmonieux entre l’homme et la nature et l’épanouissement à l’intérieur et l’ouverture sur l’extérieur, faire valoir cette fonction fondamentale du marché de répartition des ressources, élever le dynamisme et la compétitivité des entreprises, améliorer le contrôle macro-économique de l’Etat, perfectionner le mode de fonctionnement du gouvernement et des services publics, et garantir le développement d’une véritable classe moyenne au sein de la société.

Les tâches principales sont les suivantes : perfectionner le système économique, dans lequel le secteur public occupe une place prépondérante tandis que divers autres secteurs s’y développent simultanément ; favoriser le développement équitable des villes et des campagnes ; mettre en place un mécanisme de coordination du développement économique à l’intérieur de différentes régions; construire un marché moderne, unifié, ouvert, compétitif et sûr ; améliorer la régulation macro-économique, le mode de gestion de l’administration et les droits et réglements économiques ; faire avancer les conditions de travail, la répartition des revenus et donner naissance à un véritable système de sécurité sociale ; fonder une économie reposant sur le principe du développement durable.

Selon le plan prévu, une économie de marché socialiste relativement complète aura vu le jour en 2010. Et en 2020, ce système atteindra sa maturité.