Agriculture
中国国际广播电台

En Chine, le secteur agricole emploie la majorité de la population et occupe une place essentielle dans l’économie du pays.

La Chine s’étend sur une superficie de 9,6 millions de km2. Les terres cultivables, situées principalement dans les plaines et bassins des régions de mousson, à l’est du pays, n’occupent que 1,27 million de km2, soit 7 % de la superficie totale des terres cultivables dans le monde. La culture est la première activité agricole en Chine, avec, en tête, les céréales, dont, dans l’ordre : le riz, le blé, le maïs et le soja. Les principales cultures destinées à une transformation industrielle sont le côton, l’arachide, le colza, la canne a sucre et la betterave a sucre.

L’agriculture a commencé à se développer à partir de 1978, avec la réforme des régions rurales. Ces 20 dernières années, son application a permis de se débarasser du système traditionnel et de mettre en place un nouveau mode, passant de l’économie collective à l’économie de marché. La réforme, en bénéficiant à la population agricole, a libéré et propulsé la productivité dans les régions rurales, tout en stimulant l’accroissement rapide de la production agricole, celle des céréales en particulier. La structure agricole en est ressortie améliorée. L’agriculture chinoise a, dans ce sens, remporté de grands succès. Actuellement, la Chine arrive en tête pour les productions suivantes : céréales, côton, graines de colza, feuilles de tabac, viandes, oeufs, produits aquatiques et légumes.

Ces dernières années, le gouvernement chinois a  privilégié la hausse des investissements agricoles et des revenus des paysans. Il a ainsi considéré le développement agricole comme le point central de son travail, afin de combler l’écart important qui sépare les villes des campagnes.