Guo Lanying
中国国际广播电台

Guo Lanying, célèbre figure de l’opéra chinois moderne

Guo Lanying est une vedette de l’opéra chinois moderne, ce qui n’enlève rien au charme unique de son interprétation, toujours fort appréciée de son public. C’est au lendemain de la Libération que la chanteuse est arrivée à Beijing. A cette époque-là, son interprétation d’un grand nombre d’opéras révolutionnaires très à la mode pendant les années de guerre dans les régions libérées et fortement teintés d’influences folkloriques (des provinces du Shaanxi et du Shanxi), avait réellement surpris les habitants de Beijing. Ils avaient alors découvert tout le charme de ce genre de « voix naturelle et originale ».

Guo Lanying a été la première à intégrer avec succès, le meilleur du théâtre traditionnel aux représentations d’opéras. Elle excelle en effet dans l’exécution de ces drames traditionnels qui exigent à la fois une haute maîtrise de technique vocale et une stricte harmonie entre le jeu et la danse.

Il s’agissait là d’un nouveau type d’opéra basé sur le Yangge, une sorte d’opéra local, et sur le théâtre traditionnel enrichi de certaines caractéristiques de l’opéra occidental. C’est pourquoi on l’appelle aussi l’opéra chinois moderne.

Le premier opéra moderne qu’a interprété Guo Lanying est « La Fille aux cheveux blancs », une oeuvre créée au début des années 40 à Yan’an. Comme son propre destin s’apparentait beaucoup à celui de Xi’er, l’un des personnages de l’opéra oscillant entre sympathie et haine, la jeune chanteuse a réussi à interpréter d’une manière très vivante ce rôle de fille de paysan pauvre exploitée et insultée par un propriétaire foncier et qui a néanmoins réussi à se révolter contre l’oppression pour finalement obtenir son émancipation. Guo Lanying avait alors fait montre de son talent d’interprétation et, grâce à la popularité de cette pièce, elle avait acquis une grande réputation dans tout le pays.

Lors de soirées musicales en mars dernier, Guo Lanying a interprété des extraits de quatre opéras. Elle y a bien sûr incarné Xi’er de « la Fille aux cheveux blancs », mais aussi le rôle d’une jeune communiste tuée par l’ennemi pour avoir protégé ses compatriotes dans Liu Hulan. Elle a aussi exécuté le rôle d’une jeune fille rurale se révoltant contre les vieilles routines féodales pour pouvoir se marier librement, dans le Mariage d’un gaillard ; et encore celui d’une jeune femme de l’antiquité, condamnée à mort par erreur, dans DouE, victime d’une injustice. Avec beaucoup de réalisme, elle a ainsi donné vie à quatre personnages tout à fait différents et démontré son excellent talent artistique.

Fille d’un fermier très pauvre, Guo Lanying avait été vendue à l’âge de six ans à une troupe de théâtre locale (opéra du Shanxi), et dès l’âge de huit ans, elle avait déjà joué dans plus de cent pièces de théâtre. C’est à l’âge de 16 ans qu’elle a adhéré à un ensemble artistique de l’armée populaire pour démarrer sa carrière lyrique.

La chanson « Mon pays natal »