Gao Weijie
中国国际广播电台

Gao Weijie est un célèbre compositeur chinois. En 1960, il est diplômé du Conservatoire de musique du Sichuan, une province du sud-ouest de la Chine. Il a d’abord été directeur des départements de composition du Conservatoire de musique du Sichuan et du Conservatoire central de musique de Chine, puis membre de la Commission de rédaction des revues « La musique populaire » et « la musicologie chinoise ».

En 1983, Gao Weijie crée et prend la présidence du premier organisme musical moderne de la Chine : « L’Association des études sur la création des compositeurs ». Actuellement, Gao Weijie enseigne au Conservatoire central de musique de Chine et dirige des projets de recherches à l’Institut de recherches du Conservatoire central de musique de Chine. Il intervient également à l’Université de Yanbian, dans la province du Jilin et au Conservatoire de Cincinnati, aux Etats-Unis. 

En tant que compositeur, ses oeuvres musicales ont été présentées en Chine et à l’étranger. Publiées, elles ont obtenu plusieurs prix nationaux et internationaux. On peut citer entre autres : la ballade symphonique, « Le passé des steppes », le morceau pour orchestre « Le banquet de nuit du palais des Shu », la musique pour piano « La nuit d’automne », le morceau pour orchestre et duo de Erhu, un instrument de musique chinois à deux cordes « L’impression du cheval blanc », la musique nationale de chambre « Le son de la flûte à Luocheng lors d’une nuit printanière », le morceau pour flûte en bambou et flûte traversière  « Le rêve », la  musique nationale de chambre « Shao I » et « Shao II », le morceau pour violon et piano « La route », les musiques de ballet « La terre sauvage », et « La pensée du jour », le concerto pour piano « Le retour », le morceau pour flûte et orchestre « Le rêve d’adieu » et enfin le morceau pour percussions et orchestre « Le rêve lointain ».

Professeur pendant une quarantaine d’années, il a formé une quantité de virtuoses. Nombre d’entre eux ont été primés lors de concours nationaux ou internationaux, comme : Qu Xiaosong, He Xuntian, Jia Daqun, Zhu Shirui et Tang Qingshi, qui sont aujourd’hui, des compositeurs, musicologues ou professeurs célèbres. Gao Weijie a été invité partout : en  Nouvelle-Zélande, Corée du sud, France, Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Hollande au Mexique ainsi que Taiwan et Hongkong. Et ce,  pour participer à des séminaires et festivals de musique, donner des conférences, en tant que membre du jury de concours de musique ou encore pour présenter ses oeuvres musicales. Gao Weijie a ainsi été membre du jury des 4ème, 6ème et 8ème Concours de créations musicales de Chine, du 1er Concours des meilleures créations culturelle, artistique et scientifique organisé par le Ministère chinois de la Culture et de la 2ème édition du concours de « la Cloche d’or ». Gao Weijie bénéficie désormais de subventions de l’Etat. Il est même cité dans des dictionnaires de référence comme « le Dictionnaire de la musique internationale et de grands musiciens », édité par l’université de Cambridge, en Grande-Bretagne.

Musique : La rêve