Banhu
中国国际广播电台

Banhu en outre s'appelle ‘‘banghu’’, ‘‘qinhu’. Il a apparaît avec les opéras régionaux chinoises et a fabriqué sur la base de huqin(violon chinois). En comparant avec les autres genres de huqin, son caractère est : il a un volume très haut, le timbre est clair et résonnant, il est bon de jouer les émotions retentissantes, enthousiastes, vives et irritables. Mais il a aussi un caractère exquis.      

Banhu a presque plus de 300 ans de l’histoire. Puisque la table de ce violon est collé par la planche mince, on s’appelle le nom banhu.

Au début, banhu était populaire principalement dans les régions du nord de la Chine. Beaucoup des opéras régionaux et balades comme bangzi du hebei, l’opéra ping, l’opéra yu, l’opéra qin ont utilisé banhu pour l’instrument d’accompagnement de musique. Puisque banhu a une relation profonde avec les opéras et les ballades chinoises, il peut favoriser sa compétence spéciale en jouant dans les opéras et les ballades. Les banhus des divers régionaux ont bon d’exprimer son propre style avec une couleur régionale.

La structure de banhu est presque comme erhu. Le différend principal entre les deux est dans la table. La table de banhu n’utilise pas la peau mais utilise la planche en bois d’aleurite, ça ç'est la clé de son de banhu. Le timbre de banhu est très clair et résonnant, riche de caractère local. Il est souvent le premier instrument d’accompagnement de musique dans l’orchestre. Il joue le partie à haute voix dans la musique à cordes.

Après la fondation de RPC, la technique de fabrication de banhu a eu beaucoup de progrès par les efforts des musiciens et artisans. Quelques nouveaux genres de banhu ont participé aux ‘‘familles de banhu’’, comme banhu soprano, banhu ténor, banhu à la table bambou. Banhu à trois cordes, banhu de l’opéra qin etc.

Avec le développement des formes de banhu, la technique de jouer est de plus en plus augmenté, la force expressive est encore abondante et variée. Banhu devient un instrument spécial et essentiel, il est aussi un instrument soliste riche de caractères locaux dans les orchestres de musique folklorique en accompagnant les opéras ethniques, des danses folkloriques et la musique instrumentale.

Musique : Qiban ( début d'une mélode )