Le Palais impérial
中国国际广播电台

Siège du pouvoir suprême pendant plus de cinq siècles, la Cité interdite, avec ses jardins paysagers et ses nombreux bâtiments dont les 9 000 salles renferment meubles et oeuvres d'art, constitue un témoignage sans prix de la civilisation chinoise au temps des Ming et des Qing.

Le Palais impérial qui se trouve au centre de la ville de Beijing, au nord de la porte Tian'anmen, est aussi appelé la « Cité interdite pourpre ». C'est la résidence des empereurs des dynasties des Ming et des Qing. Il s'agit également du plus grand et le plus complet groupe de constructions de bois antiques dans le monde. En 1987, il a été inscrit sur la liste du Patrimoine culturel du monde. Les travaux de construction du Palais impérial débutèrent en 1406, soit en l'an 4 du règne Yongle des Ming et ils durèrent 14 ans. Puis 24 empereurs s'y sont intronisés. En 1924, Puyi le dernier empereur de l'histoire chinoise, a quitté la « Cité interdite », et celle-ci est devenue le Musée du Palais impérial l'année suivante.

Présentant une forme rectangulaire, le Palais impérial est long de 960 mètres du nord au sud, et de large de 750 mètres d'est en ouest, avec une superficie de 720 000 m². On y compte 9999,5 pièces dont la superficie bâtie totalise 150 000 m² . Ses murs d'enceinte pourpre ont une longueur totale de 3 400 mètres, renforcés à ses angles de quatre bastions. Une douve contourne autour des murs d'enceinte.

La composition du Palais impérial se divise en palais extérieur et palais intérieur. Une ligne axiale travers la Cité, et tous les bâtiments en sont disposés de part et d'autre. Les constructions dominantes du palais extérieur sont les salles Taihe, Zhonghe et Baohe, lesquelles se dressent toutes sur des terrasses hautes de 8 mètres, avec une superficie bâtie totale de 85 000 m². La salle Taihe est la plus importante : haute de 35 mètres, large de 63 mètres et longue de 33 mètres, elle couvre une superficie de 2377 m². C'est la plus grande construction de bois de Chine.

Au centre de la salle est disposé un siège de l'empereur, doré et sculpté de motifs de dragon, qui symbolise le pouvoir impérial. C'est dans cette salle qu'avaient lieu de grandioses cérémonies d'intronisation et d'anniversaire de naissance de l'empereur, ainsi que les autres célébrations à l'occasion des fêtes et des expéditions militaires. Derrière la salle Taihe, se trouve la salle Zhonghe, où l'empereur faisait son repos avant de participer aux célébrations et accordait l'audience à ses ministres. Plus au nord, se dresse la salle de Baohe. C'était la où se déroulaient les banquets offerts par l'empereur et les examens impériaux.

La salle Baohe passée, on se trouve dans le palais intérieur. L'empereur y administrait les affaires d'Etat. C'était également là que se trouve la résidence de ses femmes, de ses favorites, de ses enfants. La famille impériale se distrayait et vénérait les dieux également dans le palais intérieur.

Les constructions principales de ce dernier comprennent entre autres les palais Qianqing, Jiaotai et Kunning, flanqués de douze palais-cours.

Il y a dans le palais intérieur trois jardins, celui du palais Ningshou, celui du palais Cining et le jardin impérial.