Les vêtements de l’ethnie Bai
中国国际广播电台
Le Yunnan, une province du sud-ouest de la Chine dénombre une vingtaine d’ethnies minoritaires chinoises. Toutes excellent en broderie. Les techniques de la teinture, du tissage, de la couture, de la broderie, de la peinture ou de l’impression leur permettent désormais de réaliser une grande palette de motifs. Et peu importe si ces derniers sont simples ou complexes, ils offrent une beauté naturelle et un style énergique. L’histoire de la broderie et du tissage du Yunnan remonte à plus de 2000 ans. Et ces arts sont encore très en vogue aujourd’hui. Tous les vêtements sont le plus souvent ornés de broderie, le moindre pan de jupe ou même les mouchoirs.

La broderie de l’ethnie Bai de Dali est principalement centrée autour des fleurs. On les retrouve sur les écharpes, les tabliers, les rubans des chapeaux, la toile des chaussures...

Le vêtement que vous voyez ci-dessus est un costume de la vie de tous les jours des jeunes filles bai. La coiffe est blanche d’où pendent de longues franges. Si celles-ci sont rouges, cela signifie que la jeune fille n’est pas encore mariée. Elle porte une veste violette, ornée de boutons en argent, et doublée d’un tissu bleu clair. Des motifs ont été brodés sur la ceinture de la jupe. Ce costume est simple et ordinaire.