Histoire de la découverte des carrosses en cuivre
中国国际广播电台
En 1980, six ans après la découverte de l’armée enterrée dans le tombeau du premier empereur Shihuangdi, les archéologues chinois ont découvert des carrosses en cuivre dans ce tombeau. Cette découverte a suscité un vif intérêt chez les archéologues du monde entier.

L’archéologue ayant mis à jour ce trésor d’Etat s’appelle M. Yang Xude. Le jour de la découverte, il procédait à des fouilles à environ 20 mètres du tombeau, lorsqu’il a aperçu un objet doré enterré à 7 mètres de profondeur. Il a appelé sur place le directeur de chantier M. Chen Xuehua, qui a immédiatement identifié un carrosse en cuivre.

Des experts ont dès lors supervisé attentivement la mise à jour de cette découverte inattendue. Au bout d’un mois, le miracle est apparu, à environ 7, 8 mètres de profondeur : deux carrosses, huit chevaux et deux cavaliers, le tout en cuivre.

Des efforts conséquents ont été nécessaires pour sortir ces merveilles de la terre. Les archéologues ont d’abord dû creuser de larges rigoles, s’enfonçant à 10 mètres de profondeur. Puis, ils ont enveloppé les carrosses et la couche de sol d’un mètre d’épaisseur dans quatre grandes boîtes. Ils ont ensuite fait descendre dans la fosse un véhicule spécial en acier et, à l’aide de crics placés sous les carrosses, ils ont hissé les boîtes dans le véhicule. Une grue a extripé le tout du site de fouilles et l’ensemble a pu rejoindre le musée en toute sécurité.

C’est là, dans le musée, que les spécialistes ont procédé à la restauration des carrosses. Ce travail a duré près de deux années, au terme desquelles les carrosses ont pu finalement être exposés en public. Pour l’émerveillement de tous.