Les grottes Mogao de Dunhuang
中国国际广播电台
Situées sur un point stratégique de la Route de la soie, au carrefour de la circulation des richesses et des influences religieuses, intellectuelles et culturelles, les 492 cellules et sanctuaires rupestres de Mogao sont célèbres pour leurs statues et leurs peintures murales, qui représentent un millénaire d'art bouddhique.

Les grottes Mogao de Dunhuang comprennent les grottes de Mogao, les grottes de l’ouest des mille statues de Bouddha et les grottes de Yulin. Les grottes de Mogao constituent la partie représentative de l'art de Dunhuang. Situées à 25 km au sud-est de la ville de Dunhuang, dans la province du Gansu, elles sont creusées sur la pente abrupte orientale de la colline Mingsha. Elles comptent cinq étages et s’étendent, du nord au sud, sur une longueur d’1,6 kilomètre. Les premiers travaux de creusement ont commencé en l'an 2 du règne Jianyuan des Qin antérieurs, soit en 366. On dénombre aujourd'hui un total de 492 grottes datant de 16 différentes dynasties, dont les Seize Etats, les Wei du Nord, les Wei de l'Ouest, les Zhou du Nord, les Sui, les Tang, les Cinq dynasties, les Song, les Xixia et les Yuan.

On a découvert dans ces grottes plus de 45.000 m² de fresques, 2.415 sculptures peintes, 4.000 représentations d’apsaras volantes, cinq constructions de bois datant des Tang et des Song, ainsi que plus de 50.000 manuscrits et autres vestiges culturels. Il s'agit sans aucun doute d'un immense et unique musée regroupant architecture, peinture, sculpture, calligraphie et autres vestiges culturels. Les grottes de Mogao ont d’ailleurs été inscrites en 1987 sur la liste du Patrimoine culturel du monde.

Les fresques des grottes de Mogao représentent des scènes de travail, de vie sociale, offrent des images de coutumes vestimentaires, illustrent l'architecture antique, la musique, la danse et l'acrobatie des époques anciennes, aussi bien que des faits historiques concernant les échanges culturels entre la Chine et les pays étrangers. Toutes ces représentations fournissent de très précieuses indications pour l'étude de la société féodale entre le IVe et le XIVe siècles en Chine.

La valeur historique et artistique de ces peintures est extrêmement riche. Entre autres, celles datant des Tang sont les meilleures du point de vue artistique. Les personnages, de chair et de sang, y possèdent un charme séduisant.

Les sculptures peintes de Dunhuang sont à la fois excellentes sur le plan de l'art sculptural et de l'application de couleurs. Les artistes de l’époque ont volontairement mis en avant le travail des couleurs, sans toujours se soucier de la minutie des détails. Mais cette utilisation très particulière de la couleur a le plus souvent comme effet d'exagérer le caractère des personnages.

Parmi ces centaines de grottes, il ne faut pas manquer celle portant les numéros 96, 17, 130, 158, 259, 285, 200 et 428. Elles sont vraiment impressionnantes.