La Porcelaine de Chine
中国国际广播电台
La Chine est considérée depuis toujours comme le pays de la porcelaine. Selon des documents archéologiques, la porcelaine céladon est à l’origine de cette importante tradition vieille d’environ 4.200 ans. Elle fait partie de l’héritage culturel de Longshan, situé dans le district Xiaxian, dans la province du Shanxi.

L’apparition de la porcelaine date de la dynastie des Han de l’Est (de 23 à 220 ans de notre ère). La porcelaine a été découverte pour la première fois au Zhejiang, dans le sud de la Chine. Dès lors, les techniques de fabrication de la porcelaine se sont transmises du sud vers le nord et ont connu un développement croissant.

L’apparition de la porcelaine blanche est une étape importante de cette évolution technique. La différence essentielle entre la porcelaine céladon et la porcelaine blanche réside dans la présence de fer dans la poterie non cuite et dans l’utilisation de l’émail. La porcelaine émaillée monochrome s’est ensuite développée vers des techniques permettant d’obtenir de la porcelaine émaillée colorée. La couleur de base plupart de cette dernière sont basées sur la couleur blanche. Donc, l’apparition de la porcelaine blanche a beaucoup influencé le développement de cet art.

Sous les dynasties des Tang et Song, du 10ème au 13ème siècle, la technique de fabrication de la porcelaine se développait rapidement. Tangsancai, la porcelaine vernissée tricolore de l’époque Tang était la plus représentative. Les émails colorés couvrent la poterie et connaissent des changements chimiques lors du grillage au four. En introduisant des caractéristiques artisanales de la peinture et la sculpture chinoises, l’artisan utilise trois couleurs, à savoir rouge, vert et blanc, et des motifs décoratifs sur un objet de Tangsancai. Après le grillage au four, trois couleurs en émails se récompensent et deviennent multicolores. Voilà une caractéristique de Tangsancai.

Sous les Ming (1368---1644) et les Qing (1644---1911), la porcelaine atteignit son apogée avec des records en quantité et en qualité. Jindezhen, ville dans le sud de la Chine, fut devenu la « capitale de la porcelaine ». Jusqu’à aujourd’hui, les objects de porcelaines de plus haut niveau sont produits ici. L’exportation à l’étranger de la porcelaine débute du 8ème siècle. Avant cela, la « Route de la Soie » avait déjà ouvert les échanges économiques et commerciaux ainsi que culturels entre la Chine et l’étranger. La Chine est considéré comme « Pays de la Soie ». Après le 8ème siècle, à mesure de l’exportation des object de porcelaine, la Chine est devenue « Pays de la porcelaine ». 

L’Asie était le premier destinataire de l’exportation des objects de porcelaine chinoise. Au 17ème siècle, les cours impériales de l’Europe occidentale commencèrent à collectionner les objets de porcelaine chinois. Après l’ouverture de la nouvelle ligne de navigation par les Portugais, les objets de porcelaine furent devenu des cadeaux les plus précieux en Europe. Selon des statistiques incomplètes, au 17ème siècle, la Chine exportait 200 mille objets de porcelaine chaque année. Au 18ème siècle, au maximum, un million fut exporté depuis la Chine pour une année. Les objets de porcelaine chinoise sont devenus à la mode dans le monde entier. Grâce aux progrès dans la fabrication de la porcelaine et la transmission des objects de porcelaine, on lie étroitement la Chine avec la porcelaine.