Le tombeau Zuling des Ming
中国国际广播电台
Sur tous les tombeaux impériaux des dynasties successives chinoises, les mausolées des empereurs des Ming ( 1368-1644) sont les plus complets. Le tombeau Zuling, appelé également « Premier tombeau des Ming » est celui que le premier empereur de la dynastie des Ming Zhu Yuanzhang fit construire pour ses ancêtres. Zhu Yuanzhang qui régna entre 1368 et 1398 fut un empereur à forte coloration légendaire. Issu d’une famille paysanne pauvre, Zhu Yuanzhang se fit moine dans un temple local pour subvenir tout simplement à ses besoins d’une vie minimale. Zhu Yuangzhan participa entre 1271 et 1368 à une insurrection paysanne contre la dynastie des Yuan. La bravour et la clairvoyance dont il fit preuve dans les combats le distinguèrent des autres. Il devint puis après le chef de l’armée insurrectionnelle en partant d’un simple soldat. En 1368, Zhu Yuanzhang se proclama empereur et unifia finalement la Chine.

Après qu’il fût devenu empereur, Zhu Yuanzhang fit construire des tombes qui ne contiennent que des effets personnels de défunts pour son grand-père et son arrière-grand-père. Le tombeau Zuling est justement le lieu où fut inhumé le grand-père de Zhu Yuanzhang.

Le tombeau Zuling se trouve dans la vieille ville de Sizhou, district de Xuyi à l’Est de la Chine. Il est tout proche de la rive est du lac Boyang, quatrième grand lac d’eau douce de Chine. La construction du tombeau Zuling a duré 28 ans. D’après les documents historiques, ce sépulture a été cerné de trois remparts. Et trois pont enjambent la Rivière aux Eaux d’Or du tombeau. Le sépulture d’une envergure impressionnante et d’un aspect majestueux se compose des salles, des kiosques, des tours et d’un millier de pièces accessoires. Une Voie de l’Esprit de l’époque des Ming et qui a une longueur de 250 m subsiste jusqu’à nos jours. Elle s’oriente du sud au nord. L’entrée d’accès se situe au sud, tandis qu’au nord se trouve le palais souterrain où ont été inhumés des ancêtres de Zhu Yuanzhang. Sur la Voie de l’Esprit se dressent à intervalle égal 42 statues en pierre alignées en 21 paires. Les statues pesant chacune plusieurs tonnes sont de taille haute et d’allure martiale.

La découverte du tombeau Zuling des Ming est tout à fait fortuine. En 1680, le tombeau a été submergé sous les eaux du lac Hongze à la suite d’une crue d’une ampleur sans précédant, devenant ainsi un « mausolée sous les eaux ». Il a réapparu à la surface de terre en 1963 lors d’une grande sécheresse dans la région du lac Hongze. On a pu alors revoir à la terre un grand nombre de statues en pierre. Ce sont des statues de licornes (un animal fabuleux), de lions, de chevaux sellés, des parfreniers, ainsi que des mandarins civils et militaires et des ennuques. Ces statues ont une hauteur de plus de 3 m et pèsent chacune 10 tonnes environ. Les salles et pavillons à la surface de la terre se sont tous écroulés mais la partie du sous sol qui abrite d’abondants objets funéraires est conservée toujours en bon état.

Le mausolée reste jusqu’à maintenant dans un étang peu étendu. Si on jetait un regard vers la surface d’eau, on percervrait la porte en pierre du tombeau. Ce qui est surprenant, c’est que l’eau de l’étang praît intarissable. Des spécialistes estiment que la bonne conservation du tombeau a été due à son emplacement, qui, submergé sous les eaux, s’isole en permanence de l’air.

Deux sécheresses se sont produites égalment en 1993 et 2001 à la suite de celle qui avait sévi en 1963 dans la région du lac Hongze. La sécheresse de 2001 a dévoilé le rempart extérieur du tombeau Zuling, révélant encore davantage le vrai visage de ce tombeau. Il convient d’ajouter en outre que dans les temps anciens, la ville de Sizhou où se trouve le tombeau Zuling était très prospère. Après la grande séchresse de 1963, le vieux rempart et la fondation de certains édifices ont été exposés au jour. Bien que les édifices à la surface de la terre aient été détruits, cela n’empêche pas d’imaginer l’envergure et la prospérité d’antan du tombeau. La ville de Sizhou n’a pas subi de sabotage dévastateur mais elle a été ensevelie puis après par le limon et le sable qui s’y sont entassés d’année en année. Par conséquent, des spécialistes estiment que tant qu’ elle aura réapparu à la surface de la terre, sa restauration serait assez facile. La ville de Pompéi d’Italie a été ensevelie sous des couches superposées de cendres et de lave lors d’une éruption du volcan et son excavation a eu un vif retentissement dans le monde. Du fait que la ville de Sizhou a connu presque le même sort que Pompéi, des spécialistes l’appellent donc « Pompéi de Chine ».