Organes de la Commission militaire centrale

中国国际广播电台


1. Les départements généraux

Les départements généraux de la Commission militaire central comprennent l’Etat-major général, le Département politique général, le Département général de l’Intendance et le Département général de l’Equipement, qui sont à la fois ses organismes fonctionnels et les organes de direction du travail militaire, politique, logistique et de l’équipement de toute l’armée. Ils ont pour tâches essentielles de garantir la réalisation des décisions stratégiques, et des principes et mesures politiques concernant les combats et la construction de l’armée.

L’Etat-major général est l’organe de direction militaire chargé d’organiser et de diriger la construction militaire des forces armées du pays, et d’organiser et de commander leurs opérations militaires. Il comprend des sections chargées respectivement du combat, du renseignement, de la communication, de l’entraînement militaire, des affaires militaires, de la mobilisation, de l’équipement, du travail confidentiel, du levé, des affaires étrangères et de la gestion ainsi que des services fonctionnels.

Le Département politique général est l’organe de direction chargé du travail du Parti dans toute l’armée et d’y organiser et mener le travail politique. Il comprend des sections chargées respectivement de l’organisation, des cadres, de la propagande, de la garde et du contrôle de la discipline.

Le Département général de l’Intendance est l’organe de direction chargé d’organiser et de diriger le travail logistique de toute l’armée, et comprend les sections chargées respectivement des finances, des fournitures militaires, du travail médical et sanitaire, des transports militaires, du combustible et des matériaux, de la construction de base et des casernes.

Le Département général de l’Equipement est l’organe de direction chargé d’organiser et de diriger le travail relatif à l’équipement de toute l’armée, et comprend des sections chargées respectivement de la planification générale, des recherches scientifiques sur les équipements des divers armes et services, et de l’armée de terre, et leur commande, et de l’approvisionnement des équipements d’usage général.

2. Ministère de la Défense nationale

Le ministère de la Défense nationale est le département du travail militaire subordonné au Conseil des affaires d’Etat. Il fut créé sur la décision prise par la première session de la Ie Assemblée populaire nationale en 1954. Il a pour attributions principales de gérer de façon unifiée l’édification des forces armées du pays entier, comme l’enrôlement des forces armées, leur structuration, leur équipement et leur entraînement, les recherches scientifiques militaires et les grades et les appointements des militaires. Le travail du ministère de la Défense nationale est assumé respectivement par l’Etat-major général, le Département politique général, le Département général de l’Intendance et le Département général de l’Equipement. Le ministère de la Défense nationale n’est pas chargé de diriger et de commander les forces armées du pays entier, et les échanges militaires avec l’étranger sont effectués en son nom.

3. Organes de direction des diverses armes

A. Organe de direction de la marine

Fondé en décembre 1949, l’organe de direction de la marine est un département fonctionnel de la Commission militaire centrale pour diriger et administrer la marine et aussi l’organe de direction de toutes les unités de la marine et de ses établissements de recherches scientifiques, de l’intendance et de l’équipement. Il a pour tâches essentielles de diriger l’édification de l’armée et ses préparatifs militaires, et de commander les opérations des unités, conformément aux principes et à la politique formulés par la Commission militaire centrale sur l’édification et les opérations militaires de la marine. L’organe de direction de la marine comprend le quartier général, le département politique, le département de l’intendance, le département de préparation technique au combat, le département de réparation et de préparation au combat, et les unités aéronavales. La marine fait stationner des flottes dans les zones maritimes d’importance stratégique.

B. Organe de direction de l’armée de l’air

Créé en juillet 1949, l’organe de direction de l’armée de l’air est l’administration de l’armée de l’air sous l’égide de la Commission militaire centrale et aussi l’organe de diection de toutes les unités de l’armée de l’air et de ses établissements de recherches scientifiques et de la garantie logistique. Il a pour tâches essentielles de diriger l’édification de l’armée et ses préparatifs militaires, et de commander les opérations des unités, conformément aux principes et à la politique formulés par la Commission militaire centrale sur l’édification et les opérations militaires de l’armée de l’air. L’organe de direction de l’armée de l’air a été modifié plusieurs fois et comprend dès 1985 le quartier général, le département politique, le département de l’intendance et le département de l’ingénierie aérienne. A partir du mois d’août 1950, chaque région militaire a établi un organisme des forces aériennes placé sous la double direction de l’Armée de l’air et de la région militaire. A partir de 1951, les régions militaires ont créé successivement des forces aériennes et leur commandement correspondant au niveau du corps d’armée.

C. Organe de direction de la Deuxième Artillerie

Créé en juillet 1966, l’organe de direction de la Deuxième Artillerie comprenait alors le quartier général, le département politique et le département de l’intendance auxquels a été ajouté le département des sciences et techniques en décembre 1975. En juin 1985, l’organisation et l’effectif des organismes ont été réformés, en supprimant la redondance et créant le département de commandement et de contrôle, et le département de commandement automatisé.

4. Organes de direction des grandes zones militaires

L’organe de direction d’une grande zone militaire est l’organe suprême de direction et de commandement des forces armées composites stationnées dans une zone stratégique. Il comprend en général le quartier général, le département politique, le département de l’intendance et le département de l’équipement.

L’organe de direction d’une grande zone militaire a pour attributions principales de commander les opérations des forces terrestres, navales et aériennes de la région placée sous sa juridiction, de se charger du travail militaire, politique, logistique et de l’équipement des unités qui lui sont subordonnées, et de diriger la milice populaire, le service militaire, la mobilisation et la construction des champs de bataille dans la région placée sous sa juridiction.