L’histoire de l’Opéra de Beijing
中国国际广播电台

L’Opéra de Beijing est connu sous le nom de « l’opéra oriental », étant la quintessence de la culture chinoise. Il est appelé comme cela car il s’est formé à Beijing.

L’Opéra de Beijing porte une histoire de plus de 200 ans. Il est d’origine des vieux théâtres locaux, surtout une troupe d’opéra du nom de « Hui ban » qui était en vogue au 18ème siècle dans le sud de la Chine. En 1790, le « Hui ban » est entré, pour la première fois, dans la ville de Beijing afin de fêter l’anniversaire de l’empereur. Ensuite, de plus en plus de « Hui ban » jouaient des théâtres à Beijing. Le « Hui ban » se caractérise notament par la mobilité et l’excellemment en assimiler des spectacles et des pièces des autres genres de théâtre. Grace aux variés genres de théâtre à Beijing, le niveau de l’art de « Hui ban » a élevé rapidement. De la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle, après quelques décennies de fusion, l’Opéra de Beijing s’est formé et développé jusqu’à un opéra le plus populaire en Chine.

En Chine, la quantité de spectacle, d’acteur, de troupe et d’admirateur de l’Opéra de Beijing, ainsi que son influence, sont tous au premier rang.

L’Opéra de Beijing est un art de spectacle synthétique. Il est composé de chant, de dialogue, de spectacle, de combat et de danse. Il raconte l’histoire et dépeint le personnage sous une formule régulière. Les rôles de l’opéra de Beijing se divisent généralement en quatre genres : sheng (rôles msculins), dan (rôles féminins), jing (rôles au visage peint), et chou (bouffons). D’ailleurs, le visage peint est le plus spécial caractère de l’Opéra de Beijing.

On trouve généralement que la première période de prospérité de l’Opéra de Beijing est à la fin du XIXe siècle. Pendant cette période, les spectacles se jouaient non seulement dans la campagne, mais aussi dans le palais impérial. Grace à la faveur de famille impériale, l’Opéra de Beijing possédait une très bonne condition matérielle pour améliorer ses spectacles, ses costumes, ses visages peints et ses décors. L’Opéra de Beijing s’est développé à une vitesse sans précédent sous l’influence conjointe du théâtre de compagne et celui de palais.

La deusième période remarquable de l’Opéra de Beijing est arrivée des années 20 aux années 40 du XXe siècle. La caractéristique de cette période est l’apparition des écoles, dont les plus célèbres éaient Mei (Mei Lanfang 1894—1961), Shang (Shang Xiaoyun 1900—1976), Cheng (Cheng Yanqiu 1904—1958) et Xun (Xun Huisheng 1900—1968). Chaque école comprenait beaucoup d’acteurs connus, qui jouaient activement sur les planches de Beijing et Shanghai. L’Opéra de Beijing était à la mode pendant le temps.

Mei Lanfang, le plus célèbre acteur de l'Opéra de Beijing dans le monde entier, a commencé ses études de théâtre à l’âge de 8 ans, et monté sur la scène à l’âge de 11 ans. Au cours de ses 57 ans de carrière, il a apporté des changements créatifs au chant, au dialogue, à la danse, au musique, aux costumes et au maquillage des rôles Dan. Il a créé un style caractéristique. En 1919, Mei Lanfang a fait une tournée au Japon avec sa troupe. C’est la première fois que l’Opéra de Beijing s’est produit à l’étranger. En 1930, sa visite aux Etats-Unis a obtenu un grand succès, et 4 ans plus tard, il a été invité à visiter l’Europe. Il a attiré l’attention du monde sur l'Opéra de Beijing.

Mei Lanfang, Cheng Yanqiu, Xun Huisheng et Shang Xiaoyun

Après la réforme et l’ouverture de la Chine, l'Opéra de Beijing a acquis un nouveau progrès, bénéfice du patronage du gouvernement chinois pour les arts traditionnels. Aujourd’hui, on monte des pièces pendant toute l’année dans le Théâtre Chang An de Beijing. On organise le Coucours international des amateurs de l'Opéra de Beijing tous les ans. D’ailleurs, l'Opéra de Beijing est toujours le répertoire dans les échanges culturels entre la Chine et le pays étranger.