Jian Zhen
中国国际广播电台

Jian Zhen, originaire de Yangzhou dans la province du Jiangsu (est du pays), est né en 687 dans une famille des croyants bouddhistes. A l’âge de 21 ans, il est devenu bonze à Chang’an, la capitale de l’époque des Tang (Xi’an, chef-lieu de la province du Shaanxi d’aujourd’hui). Au cours des 40 ans suivantes, Jian Zhen a prêché et fait construire des temples et des statues. Il était chef religieux régional de l’est du pays. En 743, le bonze japonais Rong Rui et Pu Zhao l’ont invité à prêcher au Japon. Mais sa bonne volonté de diffuser le bouddhisme au Japon a été stoppée par les autorités.

Jian Zhen n’a toutefois pas cédé à son rêve de prêcher au Japon. Il a acheté des bateaux, des objets bouddhiques, des médicaments et de la nourriture pour aller au Japon avec ses 85 disciples. Mais son bateau a essuyé une forte tempête. Et ils ont rebroussé chemin pour réparer le bateau. Les années se sont écoulées. Jian Zhen a fait encore deux tentatives, mais en vain. 

En 748, Jian Zhen est reparti de Yangzhou pour son quatrième voyage vers le Japon. Il avait 61 ans. Cette fois, le typhon a poussé son bateau vers la mer méridionale. Et ce n’est qu’après des tours et des détours que Jian Zhen a pu regagner Yangzhou. Cet échec a été suivi par un cinquième voyage, dur et fatal pour le bonze japonais Rong Rui et le disciple de Jian Zhen, Xiang Yan, morts à la suite de maladies. Jian Zhen est quant à lui devenu aveugle, à cause de la fatigue.

Cinq ans après, le 19 octobre 753, Jian Zhen est parti vers le Japon pour la sixième fois. La bonne. Le 20 décembre, il est enfin arrivé au Japon. Il a été chaleureusement accueilli par la cour impériale du Japon et les croyants japonais. La cour impériale a fait construire le temple Shofuku-ji pour Jian Zhen. En 756, il est devenu le chef religieux du Japon, un honneur sans précédent. Jian Zhen a ensuite fondé dans la périphérie de Nara le temple Toshodai-ji, très célèbre au Japon. Il est décédé en mai 763, et a été enterré au temple Toshodai-ji.

Pendant ses dix ans au Japon, Jian Zhen a fortement contribué au développement culturel du Japon et aux échanges culturels entre la Chine et le Japon.

Lors de sa visite au temple Toshodai-ji en 1973, le vice-Premier ministre chinois, Deng Xiaoping, a accepté de faire revenir en Chine la statue assise de Jian Zhen, selon la proposition des grands bonzes du temple. Le 19 avril 1980, la statue assise de Jian Zhen a été exposé à Yangzhou, son pays d’origine et a été chaleureusement accueillie par le peuple local.