La révolte de Chen Sheng et Wu Guang
中国国际广播电台

Chen Sheng et Wu Guang sont les deux dirigeants de la révolte paysanne de la fin de la dynastie des Qin (3e siècle av. J.-C.). Celle-ci constitue la première grande révolte paysanne de l’Histoire chinoise.

En l’an 210 av. JC., l’empereur Shihuangdi de la dynastie des Qin meurt. Son fils Huhai monte sur le trône, et devient un tyran comme son père. Sous son règne, les taxes et les impôts sont alourdis et les lois pénales plus strictes et cruelles.

En l’an 209 av. JC., l’empereur Huhai envoie 900 paysans du sud de la Chine à Yuyang (district Miyun de Beijing aujourd’hui) en garnison. Chen Sheng et Wu Guang sont désignés comme chefs d’équipe. Quand cette équipe arrive à Daze (région Su de la province de l’Anhui d’aujourd’hui), elle est contrainte de s’arrêter à cause des tempêtes qui frappent la région. Et elle ne peut arriver à Yuyang à temps. En application de la loi, tous les paysans sont condamnés à mort à cause de ce retard.

Chen Sheng et Wu Guang tuent les deux officiers qui escortaient l’équipe. Puis ils expliquent aux autres paysans l’importance de mourir pour une cause juste. Touchés par ces paroles, les paysans choisissent Chen Sheng comme général et Wu Guang comme officier et décident de former une armée de révolte pour punir l’empereur tyrannique.

En très peu de temps, cette armée prend possession du Jin et de cinq autres districts. D’autres paysans pauvres se joignent à cette armée. Arrivé dans le district du Cheng, Chen Sheng se déclare roi.

L’armée de Chen Sheng s’agrandit apidement. Elle devient une armée comptant des dizaines de milliers de soldats et des milliers d’engins de guerre. Pour pouvoir renverser le règne des Qin, l’armée est divisée en trois.

Une première faction, dirigée par Zhou Wen mène une percée dans la région proche de la capitale des Qin. L’empereur ordonne, du fait, au général Zhang Han d’affronter l’armée de révolte en mobilisant des dizaines de milliers de paysans qui servaient de main d’œuvre à la construction du tombeau royal. Malgré une résistance héroïque, l’armée de Zhou Wen connaît un revers et se retire dans le passage Hangu pour attendre des renforts.

Une autre équipe dirigée par Wu Cheng conquiert l’ancienne capitale du royaume Zhao. Wu Chen se déclare alors roi du Zhao. Tenant compte de l’importance de la cohésion des troupes, Chen sheng reconnait ce roi, à contrecœur, et l’envoie aider l’armée de Zhou Wen. Mais ce dernier refuse et établit un régime séparatiste. Très vite, l’armée de Zhou Wen est mise en déroute par les Qin. Peu de temps après, Wu Guang est tué par son subordonné. La mort de Wu Guang sonne le glas de cette armée de révolte. En décembre de l’an 209 av. JC., l’armée de Chen Sheng connait une importante défaite et Chen Sheng lui même est victime d’un complot organisé par son cocher.

Des subordonnés de Chen Sheng poursuivirent le combat de Chen Sheng et Wu Guang. Et ils succédèrent là où les précédents avaient échoué : le règne de l’empereur Qin se termina grâce à l’action des armées de Xiang Yu et de Liu Bang en 206 av. JC.