Histoire de la bataille de Baiju
中国国际广播电台

Entre 584 et 514 av. J-C, durant la période des Printemps et Automnes  en Chine, pour se disputer le pouvoir suprême sur tout l’Empire, le royaume des Wu et celui des Chu s’affrontèrent sur dix guerres de grande envergure. En 515 av. J-C, He Lü monte sur le trône du royaume des Wu. Après son investiture, il décide de s’emparer du monde, et donne donc une importance particulière au développement économique et militaire. Par ailleurs, il invite le Général Sun Wu, un célèbre expert militaire de l’antiquité chinoise à enseigner l’art de la guerre à ses soldats. Quelques années plus tard, le royaume des Wu avait bien prospéré.

Le royaume de Chu situé dans le Sud de la Chine était cependant le plus important Etat de cette époque lointaine. Il avait en effet annexé un certain nombre d’autres petits Etats. Depuis l’investiture du roi des Chu en 516 av. J-C, en raison de la corruption qui sévissait à la tête de l’Etat et des mauvaises ententes avec les Etats voisins, dont notamment celui de Cai et celui de Tang, le royaume de Chu  connut une décadence économique et sa puissance globale se réduisait de jour en jour. Ainsi en 512 av. J-C, He Lü, roi du royaume de Wu annexa successivement Xu et Zhongwu, deux Etats vassaux du royaume de Chu ; pour ensuite, projeter d’attaquer le grand royaume de Chu.

Selon l’expert militaire Sun Wu, le territoire des Chu était bien plus vaste que celui des Wu, et les proportions étaient les mêmes quant à leur population respective. Malgré le commencement de sa décadence économique, le royaume de Chu est encore beaucoup plus puissant que celui des Wu dans le domaine militaire. Après plusieurs années consécutives de guerre, le royaume de Wu qui avait consommé beaucoup de matériel et perdu beaucoup d’hommes était épuisé. Il ne pourrait attaquer le Chu qu’après plusieurs années de préparatifs. Sun Wu proposa en outre au roi du Wu de diviser l’armée en trois partie dans le but de troubler l’ennemi le plus possible.

Le roi Wu accepta la propostion de Sun Wu, et envoya désormais de petites troupes pour attaquer par surprise les troupes du Chu restées en garnison à la frontière. Se moquant du tiers comme du quart, le roi du Chu envoyait à chaque fois le gros de ses troupes pour aller à leur rencontre. Une fois que les soldats du Chu avaient lancé leur attaque, ceux du Wu se retiraient rapidement jusque dans leur camp de base. Et lorsque les troupes du Chu avait décidé de rentrer, un deuxième petit bataillon du Wu recommençait immédiatement  à troubler la frontière. Cette situation dura 6 ans au bout desquels l’armée du Chu avait subi de grandes pertes en vie humaine comme en matériel.

En 506 av. J-C, selon les estimations du roi du royaume de Wu, il était enfin possible d’attaquer les Chu plus sérieusement. Néanmoins, étant donné que les effectifs du camp adverse étaient encore plusieurs fois supérieurs aux siens, le Général Sun Wu du royaume des Wu adopta une technique consistant à faire une guerre de « désicions rapides ». Il sélectionna quelques milliers de soldats très bien entrainés, et les envoya furtivement à la frontière du royaume des Chu.

A cette nouvelle, le roi Chu, sans aucune préparation stratégique, se hâta d’envoyer ses généraux Nang Wa et Shen Yixu conduire toutes les troupes pour résister à l’attaque de l’armée du royaume de Wu. Les deux parties déclenchèrent ainsi une bataille décisive à Baiju ( lieu de « Ailu » de la province du Hubei d’aujourd’hui ). Le général Shen Yixu proposa au Général Nang Wa de conduire le gros de l’armée Chu pour prendre les troupes du Wu de front, pendant que lui emmènerait l’autre partie à contourner les positions ennemies afin de les attaquer de toute part et de ne leur laisser aucune chance. C’était pour le royaume de Chu le meilleur moyen de battre l’armée du Wu. Naturellement le Général Nang Wa accepta la proposition de son ami Shen Yixu.

Cependant, alors que son expédition était déjà engagée, le Général Nang Wa crut aux mensonges de certains de ses subordonnés et changea lui-même le plan d’opérations initial sans en informer son partenaire, de peur que son ami Shen Yixu ne remporte plus d’exploits que lui à la fin de la bataille. Nang Wa décida donc de lancer son attaque prématurément. Résultat : ses troupes ont été mises en déroute. Apprenant la défaite du Général Nang Wa, Shen Yixu se précipita sans réfléchir au secours des troupes de son ami. Sous le commandement du général Sun Wu, les troupes du royaume de Wu encerclèrent enfin celles du Chu. Ces dernières ne trouvèrent aucun moyen pour briser l’encerclement. Dans ces circonstances, Shen Yixu ordonna à l’un de ses subordonnés de couper sa tête et de l’offrir à son roi. Quand la nouvelle sur l’échec de ses troupes parvînt à la capitale du Chu, malgré l’opposition de tous ses ministres et de tous les citoyens, le roi du royaume de Chu s’enfuit à toute jambe avec toute sa famille. Et lorsqu’on appris cela dans les camps abritants les soldats du Chu, ces derniers devînrent complètement perdus, l’armée était en désordre. Les troupes du royaume de Wu profitèrent de cette aubaine pour prendre d’assaut la capitale adverse. Plus tard, Shen Baoxu, ministre du royaume des Chu s’enfuit également jusque dans l’autre puissant royaume, celui du Qin, et communiqua lui-même la nouvelle au roi des Qin. Celui ci envoya ses troupes pour attaquer son Etat vassal le royaume de Wu. Et ce dernier fût finalement contraint de retirer ses troupes.

La bataille de Baiju est très connue pour l’adoption d’une technique militaire originale consistant à vaincre une grande armée grâce à une petite, et à lancer une guerre de décisions rapides. Cette bataille resterait un exemple du genre dans les annales militaires de la Chine. Au début de la guerre, le royaume de Wu ne comptait que 30 000 soldats, et celui de Chu, 200 000. Or, au royaume de Chu, on prit une mauvaise décision, et ce fût en fin de compte l’échec.