Les Classiques de la poésie—Première anthologie chinoise
中国国际广播电台

La poésie chinoise a une longue histoire qui débute par les Classiques de la poésie. Ces poèmes sont parus entre le XIème et le VIème siècle av. J.-C, près de la capitale des Zhou de l’Ouest ( XIème siècle -770 av.J-C) et de celle des Zhou de l’Est(-770-249 av. J-C), ainsi que dans le bassin central et inférieur du Fleuve Jaune et au nord du Yangtsé. Tous ces poèmes pouvaient se chanter. C’est en recueillant et en arrangeant ces airs que les musiciens de l’époque ont pu faire passer ces pièces qu’on appelait dans le temps « les trois cents poèmes » à la postérité. Au fil des siècles, la musique s’est progressivement perdue, il ne nous reste que des vers chantés.

Les Classiques de la poésie sont généralement divisés en trois catégories déterminées d’ailleurs par le caractère de la musique les accompagnant:

Feng, ballades des divers royaumes vassaux ;

Ya, hymnes entonnés à la cour ou lors d’occasions solennelles, subdivisés à leur tour en Ta Ya ( le Ya majeur) et Xiao Ya (le Ya mineur) ;

Song, odes destinées aux offrandes du temple.

Cette anthologie constitue en quelque sorte l’unique document pour l’étude de la Chine antique. La plupat des poèmes de style Ya et Song ont été écrits par des maîtres d’esclaves, pourtant beaucoup d’entre eux ne manquent pas d’intérêt. Par exemple, dans le Ta Ya, nous retrouvons les mythes et légendes concernant l’origine de l’ethnie Zhou. Ke Ta Ya et le Xiao Ya comportent aussi des satires politiques dont les auteurs sont le plus souvent des lettrés ou des fonctionnaires subalternes.

Dans le Xiao Ya et le Song, nous trouvons des chants consacrés aux cérémonies liturgiques ainsi que des prières pour la bonne récolte, et cela nous permet d’imaginer la méthode et l’envergure de la production agricole de cette époque.

Cependant, d’un point de vue purement poétique, les plus réussies sont incontestablement les chansons folkloriques relevant du Feng et du Xiao Ya. Elles ont une gamme très étendue de thèmes : le labour, l’amour, le mariage, la guerre, les luttes de classes, etc.

Les chants primitifs, pour la plupart, prennent leur source dans les labours, et ce recueil en contient quantité de brillantes. Dans cette anthologie, les chants d’amour et de mariage s’élèvent à une centaine et excellent à rendre les sentiments affecteux.

Nés dans la période de transition entre la société esclavagiste et le féodalisme, ces chants en portent naturellement l’empreinte. Il y a nombre de chansons populaires de différents royaumes qui condamnent l’oppression et l’exploitation et exaltent la résistance populaire. Ces chansons sont en réalité le cri des conscrits du labeur et des soldats nostalgiques, ou les plaintes de leurs femmes qui attendent des années leur retour.

Grâce à ces chants réalistes, cette collection nous présente une peinture véridique de la société d’alors avec toutes ses inévitables contradictions. Sur le plan artistique, ces poèmes, dans leur version originale, sont caractérisés par les rimes, le rythme intense ainsi que les allitérations. Les vers sont en général assez courts, environ quatre caractère par ligne, les strophes sont irrégulières, et la métrique, bien variée. Le recours aux expressions familières, aux comparaisons et aux métaphores servent à renforcer les idées et les sentiments, tandis que les images évoquées rehaussent l’atmosphère de l’œuvre en conférant saveur et fraîcheur.

Les Classiques de la poésie occupent une place importante dans les annales de la littérature chinoise et exercent une incroyable influence sur les lettres ultérieures. C’était l’un des cinq classiques approuvés par les confucianistes. Car à travers ces simples chants d’amour, ils y voyaient des messages de moral ou des allégories. Par conséquent, cette anthologie est devenu le livre de chevet des candidats aux examens officiels, et la plupart de son contenu a été assimilé par la majorité des Chinois cultivés. Cela ne faisait qu’accroître l’immense influence de ce livre. Aujourd’hui, nous l’apprécions pour une toute autre raison, c’est tout simplement notre plus belle collection de chansons traditionnelles.