Où se trouvent le fossile humain de Beijing
中国国际广播电台
 

En Chine, le fossile humain le plus ancien révélé à ce jour est celui découvert en 1921 dans la colline Tcheou-ke’ou-tien près de Beijing. Dès sa mise à jour, il a été mis sous clé dans le coffre-fort de l’Hôpital Xi He.

Peu après la Guerre du Pacifique dans les années 40, l’anthropologiste suédois qui s’occupait de ces recherches a suggéré de transporter le fossile aux Etats-Unis pour garantir sa conservation. Avant l’attaque de Pearl Harbor, 147 pièces de ce fossile de grande valeur ont ainsi été stockées dans deux grands coffres, placés à l’Ambassade américaine, en vue d’un transport vers les Etats-unis à bord d’un vaisseau de l’armée navale américaine. Mais, ces précieux fossiles ont mystérieusement disparu, et n’ont toujours pas été retrouvés à ce jour.

Certains pensent que le navire et sa précieuse cargaison ont coulé pendant la guerre, d’autres qu’ils se sont retrouvés aux mains des forces japonaises, ou encore que leur trace a été perdue du fait de trop nombreux transits. Après la Deuxième Guerre Mondiale, les américains ont continué les recherches au Japon, mais en vain.

En 1970, à New York, on en entend pourtant reparler : une femme prend contact avec un scientifique français de l’Univeristé du Havre qui avait suivi ce cas mystérieux. Elle lui affirme que son mari avait eu la garde des fameux fossiles de son vivant. A la vue des photos transmises par cette femme, ce scientifique confirme qu’il s’agit bien des fossiles perdus. Mais peu après, il perd la trace de cette femme.

En 1972, un homme très riche promet une grosse récompense à qui retrouvera ces fossiles. On se bouscule alors au portillon, mais toutes les informations se révèlent inutitilsables.

Récemment, l’anthropologiste chinois Zhou Guoxing a exploité une nouvelle piste : avant l’attaque de Pearl Harbor, un garde de l’Ambassade américaine en Chine aurait vu deux personnes enterrer un coffre dans l’arrière-cour. Il en a ainsi déduit que c’était peut-être les fossiles et qu’ils n’auraient donc jamais quitté la Chine. Zhou Guoxing a retrouvé l’endroit exact où ce coffre a été enterré, mais malheureusement de nouveaux bâtiments empêchent actuellement les fouilles.

L’ex-premier-ministre Zhou Enlai a dit un jour : « Ce sont les Américains qui avaient la garde de ces fossiles chinois. Maintenant qu’ils les ont perdus, les scientifiques consciencieux du monde entier ont le droit de les aider à les retrouver. »