Des droits et intérêts égaux de la famille et du mariage
中国国际广播电台


Sur 350 millions de familles chinoises, la plupart sont basées sur l’amour et sont issues d’un mariage indépendant et légitime. Les relations familiales sont harmonieuses. Les femmes jouissent pleinement de leurs droits personnels et de leurs biens.

En avril, le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine a promulgué une nouvelle Loi sur le mariage, après modification. Cette loi interdit la bigamie, la cohabitation avec une personne déjà mariée et la violence conjugale. De plus, des clauses sur les mariages non valables ont été ajoutées, le système du partage des biens entre époux a été amélioré, un système de compensations des divorces a été mis en place, et les sanctions contre tout acte allant à l’encontre des valeurs du mariage, renforcées. Toutes ces mesures ont permis de protéger les intérêts familiaux et matrimoniaux des femmes.

Pour établir des relations familiales basées sur l’équité, harmonieuses et civilisées, la Chine a lancé il y a un certain temps, la campagne « les foyers aux cinq mérites ». Dix-huit organisations gouvernementales et non gouvernementales ont formé conjointement « le groupe national de coordination des activités de création des foyers aux cinq mérites », dans le but d’intégrer cette campagne dans le programme global d’Etat pour le développement social et économique et la construction de la civilisation spirituelle. Selon une enquête réalisée conjointement par la Fédération nationale de Chine et le Bureau des Statistiques de Chine en 2000 sur la position sociale des femmes chinoises, les résultats montrent que 93,2% des femmes urbaine et rurale chinoises sont « très satisfaites » ou « assez satisfaites » dans leur mariage et leur famille.