Participation des femmes aux activités sociales
中国国际广播电台

Avec le développement continu de l’économie et de la société chinoise, les femmes chinoises n’ont cessé d'accroître leur participation aux activités sociales.

Centrées sur la stratégie d’Exploitation de l’Ouest, elles ont participé activement aux activités « transformer l’Ouest en un meilleur foyer » et « apporter de l’amour à l’Ouest pour partager ensemble l’amour maternel ». 200 millions de yuans on ainsi été recueillis pour construire des châteaux d’eau, de manière à aider plus de 780 000 personnes souffrant du manque d’eau potable. De plus, des activités ont été créées pour améliorer les conditions de vie dans les foyers de femmes et pour aider à la concrétisation du « projet vert du 8 mars ». La Fédération nationale des femmes de Chine s’est vu octroyer le titre d’une des « 500 meilleures du globe » par l’Administration des Nations Unies pour l’Environnement et le Développement.

Travaillant sur la mise en application du « Programme de mise en oeuvre de la construction morale des citoyens » et du « Plan de construction morale des petits citoyens chinois », les femmes chinoises ont soutenu des activités ayant pour but d’encourager les jeunes à lire des livres patriotiques, et ainsi aider la formation de bonnes conceptions et de bonnes actions chez l’enfant.

Elles ont en outre approfondi, lors de ces activités, le sujet de l’éducation familiale afin de renouveler l’idée même d’éducation, et de transmettre leur connaissance en matière de soins prénataux et postnataux. Elles se sont associées aux départements intéressés pour créer 300 000 écoles pour les parents. Plus de 70% des districts, des villes et des arrondissements ont du fait établi un planning d’éducation familiale, pour aider les parents à avoir une meilleure connaissance de l’éducation familiale.

« Le Programme bourgeon printanier », « le Programme pour une santé saine », « la Journée au profit des enfants chinois » et plusieurs grandes autres activités d’intérêt public ont été chaleureusement accueillies et soutenues par les femmes chinoises à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Plus de 300 millions de yuans ont été collectés, ce qui a apporté une grande contribution au changement des conditions de vie et de développement des enfants vivant dans les régions pauvres.

Les femmes ont également mis en place un programme de création de « familles à cinq vertus ». La famille est en effet le domaine de travail traditionnel de la Fédération des femmes. A partir des années 50, la Fédération nationale des femmes de Chine a ainsi commencé à élire des « familles à cinq vertus ». A la fin de l’année 1999, près de 300 000 familles furent citées par les provinces et le pays comme remplissant les critères de « familles à cinq vertus ». Leurs exploits furent retransmis dans les médias et certaines furent même représentées sous diverses formes artistiques en ville comme à la campagne.

Pour aider les familles à s’adapter aux changements de la société d’aujourd’hui, on leur a proposé un mode de vie civilisé, sain et moderne. Les Fédérations de femmes de diverses régions ont ainsi organisé d’importantes activités culturelles familiales pour aider les membres de la famille à avoir une conception du monde, de la vie et de la valeur en accord avec la réalité.

 Par ailleurs, elles organisent encore des rencontres culturelles, artistiques et sportives, pour aider les familles à créer un environnement souple et harmonieux, et ainsi renforcer leur cohésion.

Sont aussi organisées des expositions sur la calligraphie, la peinture et les objets d’art, ainsi que des activités d’échange de techniques d’arrangement du logement, de cuisine, de confection de vêtements et d’habillement, dans le but de stimuler l’envie des gens.

Dans la campagne, les diverses régions ont mis en place des programmes scientifiques pour se débarrasser de la pauvreté et avoir une vie plus aisée. Ils ont conduit les paysans à supprimer les règlements désuets et à abolir les usages abusifs ; mis l’accent sur l’importance de la protection sanitaire et de l’environnement, et aidé ceux-ci à s’enrichir en s’appuyant sur leur travail, pour ainsi élever leur qualité de vie. Dans certaines provinces, on a procédé à 4 purifications vitales dont celle de l’eau, du fossé, des sanitaires, et de l’étable. Cela a donné naissance à la notion de « 4 propres » (eau potable propre, rue propre, famille propre et chambre propre). Grâce à cela, la physionomie des villages et des familles paysannes ont beacoup changés. En ville et au bourg, les différentes régions ont encouragé la construction de bâtiments modernes dans le but d’encourager les habitants locaux à aimer leur quartier comme ils aiment leur famille. Cela également pour les aider à vivre en harmonie avec leurs voisins, pour augmenter la communication des familles et développer l’amitié, ainsi que renforcer le sens des responsabilités sociales des membres de la famille. De nombreuses provinces et villes ont également créé des activités éducatives en rapport avec la protection de l’environnement, pour renforcer la conscience de l’importance de cette action. Ces activités ayant pour objectif d’économiser de l’énergie et de favoriser le reboisement ont fortement aidé la construction de l’esprit civique des citoyens.