Nam Tsho
中国国际广播电台

Le lac se dit « Tsho » en langue tibétaine. Il y a plus de 1500 lacs dans la région autonome du Tibet, soit un tiers de la superficie des lacs de Chine. Les lacs du plateau sont non seulement vastes mais également profonds. Les ressources d’eau sont plutôt abondantes.

Le lac le plus grand est celui de Nam Tsho. Son nom signifie « le lac céleste », c’est un haut lieu du bouddhisme tibétain. Il se situe entre le canton de Dangxiong de Lhasa et celui de Ban’ge de Naqu, au sud-est duquel surplombe le sommet couvert par les neiges qui ne fondront jamais de la montagne Nyanchhenthanglha. Au nord du lac, ce sont les plateaux et les collines, entourés de prairies s’étendant comme une grande glace incrustée dans les contrées tibétaines. Un ciel bleu carresse le lac vert et la neige éternelle, en embrassant l’herbe, les tentes ainsi que leurs bergers, pendant que les fleurs multicolores dépeignent une émouvante toile de la nature magnifique.