L’élevage du Tibet
中国国际广播电台
L’élevage constitue la base principale de l’économie agricole du Tibet. En tant qu’une des cinq grandes régions d’élevage de la Chine, le Tibet bénéficie de conditions favorables : il dispose ainsi de 82 millions d’hectares de steppe naturelle, dont 56 millions d’hectares sont utilisables. Ce qui représente 20% des prairies de toute la Chine. Plus de 90% des pâturages tibétains se situent en hautes altitudes et les plantes fourragères y ont de grandes valeurs nutritionnelles.

L’élevage représente environ 60% de la production agricole totale du Tibet. Les Tibétains élèvent principalement des yaks, des chèvres et des moutons du Tibet. Très robustes et résistants au froid jusqu'à -40°C, les yacks transhument au début de l'été à 6 000m d'altitude, là où souffle le vent frais de l'Himalaya. Le yack domestique peut non seulement fournir aux bouviers tibétains, laine, cuir, viande, lait et fromage. Mais il est également utilisé comme moyen de transport, d’où son surnom de « bateau du Plateau ». Par ailleurs, ses excréments sont utilisés comme combustible et engrais naturel.