Les Grottes aux mille bouddhas
中国国际广播电台

Tout au long de la Route de la soie qui traverse le Xinjiang, les passages stratégiques, chateaux, temples, grottes habitées, relais-postaux, anciens tombeaux, et autres tours sont désormais connus dans le monde entier.

Les grottes aux mille bouddhas de Kizil et de Baizeklik sont très célèbres pour leur fresques, et leur style artistique très spécial provenant de la fusion entre les civilisations chinoise, indienne, et persane. En outre, ces héritages représentent le mode de vie de toutes les nationalités de cette époque-là.

En langue ouïgoure, « Baizeklik» signifie « le flanc de la colline ». Ces grottes aux mille bouddhas se situent au nord-est de la ville de Turpan. Elles ont été creusées par l’homme entre les 6ème et 14ème siècles après J.-C. Sur les fresques remarquables, les couleurs sont vivantes et les personnages ont l’air en mouvement. C’est dans la continuité du style des grottes de Mogao de la dynastie des Tang. Bien que les fresques aient été en grande partie détruites, les grottes de Baizeklik en conservent une superficie bien préservée d’environ 1200 m2. Ce qui est admis de tous, c’est qu’elles constituent un trésor artistique unique, sans doute le mieux conservé et le plus représentatif de l’art bouddhique de l’Uighur. C’est un précieux héritage culturel pour la recherche historique et l’art des Contrées occidentales.