L’ancienne cité Loulan
中国国际广播电台

Loulan se trouve au nord-ouest du Lop Nur, au sud du Xinjiang. C’était le noeud stratégique de la Route de la soie. Aujourd’hui, elle est encerclée par le désert, le Yadan (qui désigne une zone aride érodée par le vent) et le schlot dur. L’environnement y est vraiment morne, et si rude qu’il est préférable de ne pas s’y aventurer.

Mais d’après les livres d’histoire, au 2ème siècle avant J.-C., Loulan était l’une des villes les plus prospères de la région de l’ouest. Et il est étrange qu’après cette prospérité de près de six siècles, le royaume de Loulan ait soudainement disparu... Comment ? Pourquoi ? Les archéologues et les scientifiques chinois et étrangers essayent d’y répondre depuis longtemps.

Loulan est l’un de ces endroits mystérieux pour lesquels se passionnent les explorateurs. Tout récemment, on a découvert que Loulan était enterrée dans le désert à cause de problèmes naturels et humains. Ceux-ci ont modifié le lit de la rivière, et les attaques du vent des sables n’ont rien arrangé. Cette ancienne cité couvre une superficie de 120.000 m2, sa muraille a été construite avec de la boue, des roseaux et des branches... Un cours d’eau orienté coulant du nord-ouest vers le sud-est la traverse. Aux alentours, il existe des pagodes et d’autres constructions. L’ancienne cité possédait des tours depuis lesquelles on signalait les alarmes à l’aide d’un grand feu. Il y avait aussi des greniers pour les denrés, des tombeaux pour ses grands personnages, etc. Dans une tombe très ancienne, on a découvert un cadavre sec datant de 3800 ans, c’est « la beauté de Loulan».

Dans la cité de Loulan, on trouve encore pas mal d’objets antiques comme des morceaux de poterie, de feutre, de soie, des pièces de cuir très anciennes, des armes authentiques, etc.